En désaccord sur l’éducation des enfants

L’amour que l’on a pour son conjoint n’y change rien… Il y aura toujours des divergences d’opinions concernant l’éducation des enfants ! Que faire quand c’est « oui » avec papa, « non » avec maman, et « peut-être » avec les grands-parents ? Comment faire concrètement lorsque l’on n’est pas d’accord avec son partenaire sur l’heure du coucher, ou sur la façon de se tenir à table ? Inutile de s’inquiéter… il existe plusieurs moyens pour trouver des accords dans la paix et la compréhension.

La cause de dispute numéro 1 dans le couple !

Peu importe l’amour, peu importe la compréhension, réciproque, il y aura toujours des points de désaccord sur certaines questions!
L’éducation des enfants est l’une des causes majeures de disputes au sein des couples. Cela se comprend facilement… Même lorsque l’on croit avoir discuté des points essentiels avant l’arrivée du bébé, il arrive toujours un moment où des différences éclatent au grand jour. On réalise alors que l’on traînait avec soi des tas de principes que l’on ne questionnait même pas !

Les clefs de votre passé

Lorsque l’on refuse de prendre ce problème à bras le corps, cela crée obligatoirement des tensions et des disputes… Il me paraît donc essentiel de commencer ma réflexion en déconstruisant un mythe qui a la vie dure : celui du couple fusionnel toujours en paix, et toujours en accord sur la marche à suivre dans la vie de tous les jours. Disons-le tout net : cela est impossible ! Peu importe l’amour, peu importe la compréhension, réciproque, il y aura toujours des points de désaccord sur certaines questions !

Garder cette vérité en tête permet d’affronter les situations sans prendre les choses trop à cœur. Il est tout à fait normal de passer par une phase de transition pour trouver sa place en tant que parent. Cela demande de la réflexion, et aussi un peu de travail. Mais avec le bon état d’esprit, tout le monde peut y parvenir.

Rejoignez les milliers d’abonnés à la newsletter et recevez mon livre : 4 clefs pour ne plus crier et s'énerver

Une discussion à mener à deux

Finalement, les points de tension concernant l’éducation se portent souvent sur les mêmes sujets, à savoir : le sommeil, les repas, l’école, les règles de la maison, et le respect des autres… Sur ces sujets, certaines règles peuvent être importantes pour vous et inutiles pour votre partenaire, et inversement !

Le plus efficace est donc, pour toutes ces questions, de prendre du temps pour en discuter au calme avec votre partenaire. Commencez par dresser la liste des choses qui sont importantes pour vous, en prenant soin d’expliquer clairement votre point de vue. Demandez-lui d’en faire autant de son côté! Mettre ainsi les choses à plat, au calme, vous permettra de prendre du recul et de trouver des accords plus facilement…

Nous n’avons pas toutes les mêmes valeurs, il n’y a pas de bonnes ou de moins bonnes valeurs, elles sont différentes et ce sont elles qui se heurtent parfois.
Vous pensiez tout savoir de votre partenaire et le connaître par cœur et pourtant, vous ne le connaissiez pas dans ce rôle de parent, car vous comme lui le devenez le jour où l’enfant naît, grandit et que les questions d’éducation se posent. Vous découvrirez par exemple que manger à heures fixes est un impératif qui difficilement négociable alors que pour vous c’est le fait de dire « bonjour, merci, s’il vous plait… », qui est important ! Nous n’avons pas toutes les mêmes valeurs, il n’y a pas de bonnes ou de moins bonnes valeurs, elles sont différentes et ce sont elles qui se heurtent parfois.

En tout cas, évitez toujours de discuter des points de désaccord devant l’enfant. Attendez toujours d’être seuls avant d’argumenter et de remettre en cause le choix de votre conjoint. Il est essentiel d’apparaître solidaire aux yeux de l’enfant afin qu’il cultive la confiance, et qu’il respecte plus facilement les différentes règles de la maison.

Dites adieu à l’éducation « parfaite » !

Vous le savez si vous lisez régulièrement mes articles, la vie quotidienne devient beaucoup plus facile lorsque l’on renonce à être un parent parfait . Cette vérité s’applique également ici ! Que nous le voulions ou non, nous avons tous une idée préconçue de ce que devrait être une éducation parfaite… et celle-ci va souvent à l’encontre des idéaux de notre conjoint !

Pour trouver plus facilement des points d’accord, il faut donc accepter de remettre en cause nos idéaux, grâce à ces trois astuces :

Tout d’abord en acceptant de lâcher du leste sur certains points, afin de trouver des compromis acceptables par les deux parents et l’enfant.

Ensuite, en acceptant de voir que nos idéaux ne sont jamais si parfaits qu’on le croit ! En osant remettre en cause ses idées préconçues, on se donne les moyens d’écouter avec profondeur et honnêteté le point de vue de son conjoint.

De son côté, votre conjoint sera beaucoup plus enclin à vous écouter si il est bien clair dans vos esprits que vous ne faites que discuter vos deux points de vue. Aucun de vous deux ne détient l’entière vérité sur un sujet aussi complexe que l’éducation des enfants !

Lorsque les parents sont séparés

Bien évidemment, tous les points que j’ai évoqués précédemment continuent à s’appliquer lorsque les parents sont séparés !

Mais je le sais bien, les divergences dans l’éducation tendent à se renforcer après un divorce. Même dans ce cas de figure, et même si cela est particulièrement difficile, il reste essentiel de ne pas remettre en cause les choix de son conjoint devant l’enfant, et de toujours tacher de trouver des accords seul à seul, dans le calme.

J’ai également constaté que les conjoints qui ne gardent leurs enfants que quelques jours par mois ont généralement tendance à être plus « laxistes » et moins exigeants sur certains points de l’éducation. Je le comprends parfaitement, cela est humain ! Si vous êtes dans cette situation, tâchez de prendre davantage en compte le point de vue de votre conjoint, et surtout n’ayez pas peur que votre enfant vous aime moins si vous posez davantage de règles ! Si les règles sont justes et clairement expliquées, elles ne changeront rien à son amour pour vous.

Si vous êtes dans la situation du parent qui joue le plus souvent le rôle de « gendarme », ne vous inquiétez pas non plus ! N’en doutez jamais : même s’il a la sensation de mener une vie plus « cool » chez votre conjoint, votre enfant saura toujours faire la part des choses. Il comprendra que les règles que vous posez ne sont pas faites pour l’embêter. Elles existent simplement parce que vous l’aimez. Soyez-en sûre : finalement, son amour pour vous ne s’en trouvera que grandi !

Pour aller plus loin vous pouvez aussi lire mon article : Quand notre partenaire n’applique pas l’éducation positive.

Il y aura toujours des points de désaccord entre conjoints au sujet de l’éducation des enfants ! Il ne faut surtout pas les dramatiser… Encore moins cultiver de la rancœur, ou chercher à avoir raison à tout prix ! Pour le bien de l’enfant, il est essentiel d’en discuter seul à seul, avec bienveillance et sincérité, et toujours en acceptant de faire des concessions.

Une chose est certaine : si vous et votre conjoint faites de votre mieux et si vous vous respectez, votre enfant le sentira au fond de lui. Il pourra alors cultiver la confiance en lui, ainsi que l’amour et le respect pour chacun de ses parents.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *