Votre enfant a-t-il l’esprit de contradiction ?

Vous dîtes blanc, il dit noir. Vous trouvez que c’est chouette, il dit que c’est nul. 

La phase d’opposition, vous la connaissez sans doute nommée « terrible two » par nos amis anglo-saxons, cette période débute vers 2 ans. Je ne vais pas parler des petits, mais de vos ados. Car, une autre période d’opposition, parfois très intense, se produit ensuite à l’adolescence. 

Il arrive même que chez certains enfants, le besoin d’avoir raison est tel que les parents ne voient même pas d’accalmies entre 2/3 ans et l’adolescence.

Le besoin d’affirmation

Dans la petite enfance, l’enfant fait l’apprentissage de son pourvoir, celui de s’opposer au bon vouloir de ses parents. À l’adolescence, elle va lui permettre d’exister en dehors de ses parents et de se prouver qu’il peut avoir son opinion et la défendre même quand il se contredit ou qu’il revient sur ce qu’il a dit 3 minutes plus tard. Une ambivalence assez déstabilisante pour les parents qui ne savent plus tellement à quel saint se vouer.

Ce qui se cache derrière cette attitude est un besoin d’affirmation important. Le besoin de dire sa vérité, de la défendre coute que coute et surtout de se convaincre que l’on est capable d’exister en dehors des idées de ses parents.

Un adolescent, c’est un enfant qui a du mal à se positionner et à trouver sa place. Il ne veut plus être un enfant (même s’il en est encore un), ni être traité comme tel, mais devenir adulte l’effraye parfois. En s’affirmant avec virulence, il se prouve à lui-même qu’il est capable d’être autonome. 

Comment réagir à ses attitudes ?

À partir du moment où il n’est pas irrespectueux, inutile de lui faire la moindre remarque. S’il ne franchit aucune limite.

Si cela vous agace, c’est peut-être que vous aussi vous aimeriez avoir le dernier mot. Dans ce cas-là, je vous invite à faire taire votre égo, avoir raison ne changera rien et vous enverrez un mauvais message. Un message qui dit : tu as raison de résister, regarde c’est ce que je fais moi aussi et ainsi que l’on règle les situations et les désaccords.

La meilleure façon de réagir est de rassurer votre enfant. S’il a tellement besoin de s’affirmer, c’est sans doute qu’il souffre un peu. Lui expliquer que vous acceptez son point de vue sans pour autant vous détourner du vôtre le rassurera. Voir que vous ne vous emportez pas s’il n’a pas les mêmes idées que vous l’aidera à se sentir aimé pour ce qu’il est.

Et puis reconnaissez que c’est plutôt rassurant d’avoir un enfant qui remet en cause notre façon de voir. Vous ne vouliez pas d’un béni-oui-oui.  Soyez patient, peu à peu tout rentrera dans l’ordre.

Pour aller plus loin, je vous recommande cette vidéo. Partagez-là à tous les parents d’ado, c’est une période qui est difficile pour les enfants, mais aussi pour leurs parents.

Vous avez aimé cet article, vous allez adorer mon cadeau et toutes les ressources que je vous réserve... Laissez-moi votre adresse mail et recevez tout ça sur votre messagerie