Comment ne plus avoir peur de manquer d’argent ?

L’argent : un sujet qui pourrait paraître indigne et méprisable à qui souhaite avancer sur le chemin du développement personnel et du bien-être… Mais cette question est pourtant cruciale. Aujourd’hui, l’argent est devenu central dans nos vies. Mais il est malgré tout très difficile d’en parler en toute honnêteté et en toute confiance. La peur de manquer d’argent empêche de nombreuses personnes de vivre sereinement. Il me semblait donc important de faire le point là-dessus. De façon assez générale, mais aussi avec des conseils concrets, j’aimerais aujourd’hui vous aider sur ce sujet encore assez tabou.

L’argent : un tabou

Aujourd’hui, tout le monde, dans la vie « réelle » et surtout dans les médias, parle d’argent tout le temps ! Entre le droit revendiqué de nos concitoyens à plus de « pouvoir d’achat », et la peur constamment réactivée de se retrouver sans emploi, sans argent et criblé de dettes, nous avons l’argent constamment en tête.

Il devrait donc être facile d’aborder ces questions de manière frontale, sans avoir peur de choquer ou de surprendre. Pourtant, c’est loin d’être le cas. Peur de passer pour un radin, pour un incompétent ou pour un froussard… Il est difficile de parler de ce sujet, et même d’y réfléchir et de s’organiser, sans ressentir une certaine gêne ou de la honte.

Mais n’en doutez pas : malgré le tabou qui reste très présent, il est tout à fait normal de s’intéresser à l’argent et de vouloir optimiser ce point. Peur, envie, jalousie… L’argent est vecteur de nombreuses émotions. Il est essentiel d’en discuter !

Le piège du « toujours plus »

L’argent ne devrait jamais être envisagé comme un but, mais toujours comme un moyen.
Le premier point que j’aimerais aborder avec vous au sujet de l’argent est souvent répété, mais rarement compris dans toute sa puissance. L’argent ne devrait jamais être envisagé comme un but, mais toujours comme un moyen. Ne voyez aucune morale là-dedans… Il s’agit simplement d’une question de bon sens et de bien-être.

Lorsque l’on considère l’argent comme un but à atteindre, on ne peut qu’avoir le sentiment d’en manquer, même lorsque l’on en a plein les poches. Il suffit pour s’en convaincre de regarder ces fortunes qui cherchent par tous les moyens à optimiser leurs gains, quitte à aller dans des paradis fiscaux et à tomber dans l’illégalité. Certains millionnaires vont même jusqu’à risquer la prison pour ajouter quelques dizaines de milliers d’euros sur leur compte en banque ! Et que dire de ces industries qui n’ont que le profit en tête au risque de créer des problèmes sanitaires graves : vache folle, viande de cheval dans des lasagnes…

Avoir énormément d’argent ne suffit pas à braver la peur d’en manquer.
Nous avons tendance à envisager cette question d’un point de vue strictement morale, et de simplement condamner ces comportements. Mais en les observant avec recul, cela devrait nous éclairer, et surtout nous faire prendre conscience de quelque chose d’essentiel. Avoir énormément d’argent ne suffit pas à braver la peur d’en manquer. Il semblerait même que plus on en a, plus la peur de le perdre augmente. Rechercher simplement à gagner plus d’argent n’est donc pas la bonne solution… Que cela soit bien clair dans nos têtes 

Définir ses besoins pour avancer sereinement

Je ne suis pas millionnaire moi-même, et il m’est donc assez difficile de me mettre totalement à la place de ces exilés fiscaux. Mais une chose me semble évidente : s’ils prenaient la peine de réfléchir concrètement à ce qu’ils veulent dans la vie, ils ne pourraient pas tomber dans de tels excès.

Parce qu’avoir beaucoup d’argent c’est bien à condition de savoir pourquoi. Pourquoi veut-on devenir riche ? Quel projet aimerait-on réaliser ? Qu’est-ce que cet argent nous permettrait de faire ?

Clarifier ces questions est essentiel, car devenir riche pour devenir riche et compenser la peur du manque, croire que cela nous rendra plus heureux ou que nous aurons plus de succès ou d’attention sont de mauvaises raisons. L’argent ne comblera jamais aucun manque. Et s’il n’y a rien de mal à avoir des rêves et les moyens de les réaliser, soyons au clair avec nos besoins.

Pour se sentir véritablement riche, il est impératif de savoir ce que l’on veut vraiment, ce qui nous fait vibrer et ce que notre cœur réclame. L’argent devient alors simplement un moyen pour l’obtenir. 

Vous pouvez me croire, une fois que l’on a pris conscience de ce que l’on désire au plus profond de soi, on réalise bien souvent qu’il en faut réellement peu pour être heureux ! Nous le savions déjà étant enfants… L’ours Baloo a parfaitement raison ! Luxe, prestige, pouvoir… Ces recherches deviennent insensées lorsque l’on a compris ce dont on a réellement besoin. Faites-vous confiance. Vous savez ce qu’il vous faut, et vous êtes en mesure de l’obtenir… Tout simplement parce que cela vous correspond. 

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

Conseils pour mieux gérer votre argent

Ainsi, même lorsque l’on n’a pas beaucoup d’argent, il est généralement possible de mener la vie que l’on souhaite au fond de soi. La plupart du temps, le problème se situe plus dans la gestion du temps que du portefeuille… Mais bien entendu, nous ne sommes jamais à l’abri d’un imprévu, et avoir suffisamment d’argent restera toujours nécessaire, au moins pour survivre. En gérant son argent correctement, on peut affronter les aléas de la vie et avancer d’un pas plus assuré. Pour cela, j’ai quelques conseils à vous donner :

Plutôt que dépenser votre argent à mesure que les envies et désirs apparaissent, je vous recommande avant tout de vous fixer un budget mensuel précis sur papier, ou sur tableur. Dans ce budget, mettez les dépenses fixes et inévitables (loyers ou remboursement de prêt, factures diverses, impôts…). Une fois ces dépenses retranchées, voyez combien il vous reste. Cela constituera vos dépenses courantes (alimentation, vêtements, sorties…) et votre épargne. À vous maintenant de choisir combien vous voulez mettre dans chacun de ces domaines. Tout dépend de ce qui compte pour vous, et de vos priorités ! 

Trop souvent, nos dépenses sont compulsives, elles sont là pour combler un besoin plus profond. Avant de céder à la fièvre acheteuse de ce vêtement, cet objet… Posez-vous cette question : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? »

Puis, attendez quelques jours et si vous en rêvez encore, foncez !

Il me semble en tout cas essentiel de se constituer une épargne et de l’alimenter mensuellement. Même un tout petit peu ! 50€ par mois, cela peut faire la différence en cas de coup dur. Cela renforcera également votre sentiment de sécurité matérielle.

Je me suis également constitué une petite cagnotte qui me sert pour les loisirs, notamment pour les vacances. Ainsi, je sais que j’ai toujours des réserves pour me faire plaisir. Je peux vivre la période des fêtes et mes vacances en toute sérénité, car il me suffit de suivre mon budget habituel tout en piochant dans ma petite cagnotte pour les cadeaux et les extras en voyages !

Dépenser moins ce n’est pas se priver, c’est dépenser mieux !

Et puis, j’ai des rêves. Chaque année, le jour de mon anniversaire, je sors mon petit carnet des rêves et je relis tout ce que je note depuis des années. Je raye ce qui est déjà arrivé ou ce qui ne me fait plus rêver (cela arrive parfois) et enfin, je décide de ce que j’aimerais réaliser dans l’année. Je les souligne.

Parfois, ces rêves nécessitent un budget et donc de l’argent. Je réfléchis à la manière dont je pourrais collecter ces fonds et croyez-moi. On trouve toujours. Un petit tri dans la maison et quelques photos sur des sites de vente. Quelques économies de-ci de-là et surtout, moins de dépenses inutiles. Portée par mon objectif, je suis scrupuleusement ce modèle et ça marche.
Essayez et vous reviendrez me partager votre expérience !

Pour économiser un peu plus, je vous encourage également à prendre certaines bonnes habitudes. Je pense sincèrement qu’il y a un petit côté ludique à économiser son argent en faisant la chasse aux  dépenses inutiles et en trouvant des méthodes pour dépenser moins. Faire des économies d’énergie, s’alimenter plus sainement et préparer ses repas, arrêter d’acheter des gadgets sur un coup de tête, faire son potager, ne pas se compliquer la vie… La plupart des techniques pour économiser son argent sont saines et bénéfiques pour la planète. L’urgence climatique incite les médias à nous informer à ce sujet. Profitons-en !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *