Mon enfant fait une crise de colère ! Que dois-je faire ?

Tous les parents connaissent cette situation… Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais soudain notre enfant fait une « crise ». Vous voyez la scène : pour ce qui pourrait sembler une broutille, il se roule par terre, il hurle, se met à taper, ou bien encore à jeter des objets… On peut rapidement se sentir démuni face à un tel chambardement. Devant ce spectacle, certains parents réagissent avec violence et force, par des cris, des menaces ou du chantage… Mais cela n’arrange jamais la situation. Que faire alors en cas de crise ? Voyons cela.

Pourquoi mes enfants font-ils des crises de colère ?

Afin de répondre au mieux à ce genre de situation, le plus important est de tenter de comprendre ce qui peut bien se cacher derrière ces crises.

Votre enfant fait une crise pour une seule et unique raison : il est envahi par le stress.
Il faut en particulier garder en tête que votre enfant ne fait jamais une crise pour vous embêter, parce qu’il est capricieux, parce qu’il n’écoute rien de ce que vous lui dites ou parce qu’il le fait exprès ! Votre enfant fait une crise pour une seule et unique raison : il est envahi par le stress. Son ressenti est trop difficile à supporter pour lui… Comme il ne sait pas encore gérer ses émotions, tout simplement parce qu’il n’a pas encore appris à le faire, il a une réaction très basique. Et plus l’enfant est petit et plus c’est difficile et plus la crise est violente, car c’est pour lui le moyen de communiquer sa frustration, car oui, la colère est un des moyens qui permettent de se décharger. Pour évacuer son trop-plein de stress, il peut par exemple jeter des objets, se rouler par terre, hurler, pleurer, frapper et même tout cela en même temps ! D’ailleurs, certaines personnes à l’âge adulte continuent à agir ainsi. Elles si ne se roulent plus parterre, elles crient, hurlent et parfois même en viennent aux mains.

Souvenez-vous, avant de savoir gérer, avec plus ou moins de succès, vos émotions, vous aussi avez dû en passer par là. Vos parents, qu’ils aient été sévères ou plus laxistes, ont eu eux aussi à gérer ce type de crise de colère avec vous, et à vous apprendre à gérer vos émotions en société.

Les clefs de votre passé

En tant que parents, nous n’avons pas le contrôle sur les émotions de nos enfants. Tout ce que nous pouvons faire, c’est réagir au mieux afin de les calmer et de leur apprendre à gérer tout cela par eux-mêmes (comment gérer la colère de mon enfant ?). Pour cela, il y a plusieurs erreurs à éviter, et plusieurs comportements à adopter.

Ce qu’il ne faut surtout pas faire en cas de crise

La première chose à ne pas faire est de juger votre enfant. En lui disant des phrases telles que « Tu es méchant », « Tu es capricieux », ou toute autre phrase de ce genre commençant par un « Tu » accusateur, car, en faisant cela vous ne faites finalement qu’une chose : le condamner à jouer le rôle que vous lui donnez. Votre enfant se construit en rapport aux images que vous posez sur lui… Donc, par amour pour lui, offrez-lui une image positive de lui-même !

Votre enfant se construit en rapport aux images que vous posez sur lui…
La deuxième chose à éviter en cas de crise est de le gronder. On pourrait croire que si l’on ne dispute pas un enfant dans cette situation, on risque d’en faire un enfant roi. Mais rien n’est moins vrai. Regardez les choses objectivement, cette technique ne fonctionne pas, sinon vous ne seriez pas en train de lire cette page ! Cela est logique : un enfant qui fait une crise est en état de stress…

Rejoignez les milliers d’abonnés à la newsletter et recevez mon livre : 4 clefs pour ne plus crier et s'énerver

Et on n’a jamais calmé une personne stressée ou en colère en lui criant dessus ! Imaginez ce que cela vous ferait si quelqu’un vous disputait alors que vous êtes envahie par le stress… Cela ne ferait qu’aggraver la situation ! L’agressivité alimente l’agressivité. Seule une attitude calme peut apaiser les esprits.

Enfin, il faut également éviter d’émettre des jugements moralisateurs ou culpabilisants.  Cela passe par des phrases telles que « Tu ne devrais pas faire cela » « Ton frère à ton âge ne le faisait pas» « Si tu étais suffisamment gentil, tu ne ferais pas cela », « tu es trop gâté », ou encore « Si tu m’aimais, tu ne ferais pas cela ». Toutes ces petites phrases assassines n’ont aucune utilité. N’oubliez pas que votre enfant ne fait pas une crise pour vous embêter. Il est dans cet état parce qu’il doit faire face à une frustration et que la seule réponse dont il dispose est l’expression de sa colère pour qu’elle s’extirpe de lui.

Ce qu’il faut faire pour calmer une crise de colère

Rassurez-vous, il y a des techniques pour calmer son enfant et lui apprendre à gérer sa colère plus efficacement et d’une façon plus acceptable !

La première chose à faire est de se mettre en situation d’écoute et d’empathie. Bien sûr, en tant qu’adulte, les raisons des crises des enfants paraissent souvent bien dérisoires ! Mais pour un enfant, un paquet de bonbons ou la visite d’un camarade de classe sont d’une importance capitale. Plutôt que de minimiser les causes de la crise ou de la frustration de votre enfant, essayez plutôt de prendre la mesure de la vague émotionnelle qui l’assaille. Montrez à votre enfant que vous comprenez son émotion, et qu’elle est légitime. « C’est vrai qu’ils ont l’air bons ces bonbons, je te comprends ! Lequel préférerais-tu goûter ? Moi j’aimerais bien essayer celui-ci !».

Une fois que votre enfant se sentira compris, il sera beaucoup plus enclin à vous écouter et à entendre les raisons de votre refus et les règles que vous posez à ce sujet. Énoncez-lui clairement (uniquement lorsqu’il sera calmé et donc apte à vous entendre) les raisons de votre refus en utilisant des arguments et des mots qu’il comprend bien. « Je ne peux pas t’acheter ces bonbons parce que je veux te garder en bonne santé. Moi aussi j’aime les bonbons, mais il ne faut pas en manger trop souvent, sinon on peut devenir malade ». « Tu pourras en manger à Pâques et pour ton anniversaire ! »

Durant toutes ces étapes, n’oubliez pas de consoler votre enfant. Montrez-lui que vous comprenez à quel point cette émotion était difficile à maîtriser, et que vous ne lui en voulez pas d’avoir craqué. Montrez-lui également que vous savez que, maintenant qu’il a compris les raisons du refus, il est en mesure d’accepter sa frustration. Il sera capable de la surmonter la prochaine fois ! Bien sûr, il ne faut pas escompter y arriver du premier coup. Votre enfant est un petit d’homme en apprentissage et c’est à force de répétition qu’il sera en mesure d’intégrer ces nouvelles données afin de pouvoir verbaliser ses frustrations.

Quelles que soient les valeurs, règles et autres notions éducatives que nous souhaitons transmettre, il convient d’être un exemple pour nos enfants.
Il arrive souvent que les parents eux-mêmes n’aient pas appris à gérer les émotions qui les submergent et donnent à leurs enfants des modèles qu’ils condamnent dès lors que ceux-ci les adoptent. Quelles que soient les valeurs, règles et autres notions éducatives que nous souhaitons transmettre, il convient d’être un exemple pour nos enfants. Comment exiger d’un enfant qu’il se calme et gère sa colère, lorsque nous-mêmes nous ne sommes pas capables de réfréner nos cris ou nos gestes ? Les enfants font parfois ce que l’on attend d’eux et toujours ce qu’ils observent. Ils modélisent nos comportements et nos attitudes, les bons comme les mauvais.

Dans ce cas, n’hésitez pas à vous faire accompagner pour apprendre à gérer vos propres débordements émotionnels afin de pouvoir aider votre enfant à juguler ses émotions.


Empathie, écoute, compréhension et bienveillance : voici ce dont votre enfant a besoin lorsqu’il fait une crise de colère. Ne l’oubliez jamais, un enfant en crise ne le fait jamais par méchanceté, ou pour embêter ses parents. Il le fait uniquement parce qu’il affronte une émotion trop forte pour lui, et qu’il ne sait pas comment faire autrement. Éduquer positivement son enfant, c’est aussi l’accompagner dans la gestion et la compréhension de ses émotions à condition de savoir soi-même gérer les nôtres… Une aventure exigeante, mais ô combien gratifiante !

Vous trouverez des tas d’articles en lien avec ce sujet sur ce site :

Comment gérer la colère des enfants ?

Comment gérer les crises et accueillir les émotions de nos enfants ?

Comment ne plus s’énerver et garder son calme ?

Comment ne plus crier ?