Croire en soi

Dès les bancs de l’école, chacun est sommé de croire en soi et en ses capacités pour réaliser pleinement son potentiel…  Or la tâche n’est pas simple, d’autant qu’elle est très souvent mal comprise. En voulant croire en nous sans trop savoir ce que cela veut dire, nous oscillons au gré des circonstances entre une piètre image de nous-mêmes et des excès de confiance parfois destructeurs.

On ne peut pas le nier : croire en soi est essentiel. Mais cela doit se faire d’une manière saine, basée sur une connaissance claire de soi. Croire en soi ne découle pas d’une méthode à appliquer sans discernement. Cela n’est possible qu’en s’engageant dans un chemin de vie adapté à sa personnalité, aux antipodes de la compétition et de l’individualisme étriqué.

Une inquiétude généralisée

Les personnes qui croient véritablement en elles se font rares, et cela peut se comprendre assez facilement.

Les clefs de votre passéÀ l’école déjà, on réunit des dizaines d’élèves aux capacités et aux talents disparates selon le seul critère de l’âge. À l’aise dans certaines matières, mais éprouvant des difficultés dans d’autres, il est bien difficile de se positionner et de juger de sa valeur sans cultiver un esprit de compétition castrateur. Réussites et encouragements, mauvaises notes et incompréhensions se succèdent, rendant souvent l’élève confus, de plus en plus étranger à ce qui le passionne réellement.

Si l’on juge un poisson rouge à sa capacité à grimper à un arbre, il va croire toute sa vie qu’il est nul  nous dit avec beaucoup d’humour le physicien Albert Einstein.

Puis vient l’âge adulte, et les choses ne vont pas en s’améliorant. Le monde professionnel est généralement sans merci, et les blessures narcissiques ont de plus en plus de mal à cicatriser. À la télévision, aux informations et sur grand écran, des modèles extrêmes sont mis en avant : réussites inaccessibles et situations atypiques deviennent la norme. En parallèle, la publicité enfonce le clou. Selon elle, impossible d’être digne de reconnaissance sans posséder toujours plus. Impossible d’être heureux tel que l’on est !

Croire en soi, ce n’est pas ce que l’on croit !

Ainsi désemparés, nous cherchons à cultiver une certaine confiance de surface, mais sans analyser ce que cela implique en profondeur. Par cette méthode, nous nous faisons beaucoup plus de mal que de bien.

Pour aborder ce problème de la bonne manière, il faut que les choses soient claires : croire en soi, ce n’est pas être imbu de sa personne. Ce n’est pas être égocentrique. Ce n’est pas surestimer ses capacités. Ce n’est pas se leurrer…

Nous l’observons tous les jours : les personnes qui se font passer avant les autres et qui sont incapables de se fixer des limites ne croient pas en elles. Elles n’ont pas confiance. Elles se bornent à imiter l’image qu’elles se font de la confiance, sans en saisir toute la portée et toute la puissance. Cela ne peut que les mener à la souffrance et à la frustration, car se conformer à un idéal qui ne nous ressemble pas est le signe même du manque de confiance. Pour croire véritablement en soi, il est essentiel de rejeter les modèles préétablis.

Croire véritablement en soi

Croire en soi, c’est donc tout le contraire de l’imitation d’un modèle. C’est se connaître suffisamment pour savoir ce qui est bon pour soi et ce qui ne l’est pas. C’est reconnaître ses qualités, mais c’est aussi accepter ses difficultés. C’est appréhender les choses objectivement, mais toujours avec bienveillance. C’est surtout être son propre compagnon, être un ami fidèle et de bon conseil pour les autres et pour soi-même.

Croire en soi, c’est s’apprécier au présent pour se donner les moyens de s’améliorer chaque jour.
Une personne qui croit en elle met toutes les chances de son côté pour se créer une vie qui a du sens.  Avec elle, le champ des possibles s’ouvre en grand. Chaque projet devient une occasion de mieux se connaître et de découvrir de nouvelles ressources en soi. Ce qui ne signifie pas qu’elle ne ressent pas des peurs et doutes, mais elle sait mettre ses craintes de côté et avancer en confiance.

Croire en soi, c’est s’apprécier au présent pour se donner les moyens de s’améliorer chaque jour. C’est savoir saisir les opportunités qui se présentent immanquablement, mais qu’on n’ose pas toujours voir… C’est oser tout en restant humble. C’est être ouvert tout en se protégeant. C’est aimer, mais rester libre.

Croire en soi, un état d’esprit

Bien plus qu’une méthode, croire en soi est donc un état d’esprit qui s’installe progressivement chez la personne qui a décidé de se connaître et de s’accepter. Accepter ce que l’on est et ce que l’on ressent est le seul moyen de se créer une vie qui a du sens.

Créer une vie qui vous ressemble, c’est rendre possibles les rencontres et les événements qui vous nourrissent vous, et non plus votre image.
En cultivant la confiance en son être intérieur, on constate rapidement qu’on est plus heureux qu’on l’a jamais été.

Petit à petit, cette évidence nous éblouit : personne ne peut prendre soin de nous mieux que nous-mêmes…

Croire en soi c’est avoir confiance en soi et en la vie. (Lire l’article La confiance en soi et en la vie)

Il est temps de mettre en place les projets qui vous font vibrer… car ces projets-là sont les seuls qui vaillent la peine ! Créer une vie qui vous ressemble, c’est rendre possibles les rencontres et les événements qui vous nourrissent vous, et non plus votre image.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

Vous êtes en mesure de vous rendre heureux en vous écoutant avec bienveillance. Vous êtes capable de vous accomplir en acceptant d’être vous-même. Croire en vous sera l’évidence qui naîtra de l’authenticité, de la simplicité, de l’essentiel. Croire en vous sera une bénédiction, et c’est à vous seul que vous le devrez.

Croire en soi n’est pas une méthode. Ce n’est pas une posture à appliquer aveuglément pour ignorer ses défauts et se faire passer avant les autres.

Croire en soi se fait naturellement le jour où l’on accepte de s’écouter avec bienveillance et de faire confiance à son être intérieur. Un beau jour, on réalise que l’on a toujours été son plus fidèle allié. Tout s’éclaircit alors, et tout fait sens. Nous sommes ce que nous sommes et tout est en ordre… Croire en soi et faire ses propres choix redevient enfin la chose la plus évidente qui soit.

5 réponses
  1. Gauthier
    Gauthier dit :

    Bonjour,
    J’adore votre façon d’expliquer clairement les choses, tout devient évident ! Merci pour cela.
    Par contre j’avais une question : j’avance doucement et sûrement dans mon équilibre intérieur (grâce a vous en particulier!)mais il subsiste une grosse ombre a mon tableau et je ne sais comment l’appréhender : pour diverses raisons je SAIS désormais que ce dont j’ai besoin au niveau de ma relation de couple, c’est que nous vivions séparément pour l’instant (chacun chez soi mais pas question de rupture !)
    Je sais que cela sera salvateur pour moi, et que c’est ce que je dois faire. MAIS mon mari ne voit pas du tout les choses de cette façon lui!! Son discours est clair : si je prends un logement seule, c’est terminé.
    Et la je suis dans une impasse : vouloir faire quelque chose pour soi quand une (ou plusieurs) personne est directement concernée et impacté limite considérablement la liberté d’action.
    J’aime mon mari et je ne prendrais jamais le risque de le.perdre (mon envie de vivre chacun chez soi est justifiée aussi par le fait de sauver notre couple !)
    Merci d’avance si vous pouvez m’expliquer comment cheminer dans ce cas de figure.

    Répondre
    • Maite simonneau
      Maite simonneau dit :

      Cela ressemble à du chantage et non une personne ouverte à l’écoute de l’autre et de ses besoins . À vous de choisir si vous préferer taire votre intuition qui sait au profit de l’aitre sans changement possible ou si vous décidez d’avoir à vos côtés une personne qui vous métite sans condition c’est à dire sans chantage . Avec le chantage cette personne veut garder un poivoir sur vous or vous seule devait avoir du pouvoir sur vous

      Répondre
  2. roy
    roy dit :

    En effet, depuis que je crois en moi, ma vie est merveilleuse et je continu d’avancer, je n’écoute plus personne sauf moi-même.

    Répondre
    • noemiedemw
      noemiedemw dit :

      C’est tout à fait ce qu’il faut faire, bravo car ce n’est pas toujours facile de faire fi du regard ou des opinions des autres.

      Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *