Les effets positifs des jeux vidéos

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Vous n’arrivez pas à voir les effets positifs que peuvent avoir sur vos enfants les jeux vidéo ? Eh bien, preuves scientifiques à l’appui, je vais vous en montrer les exposer.

Si vous avez besoin d’en savoir plus sur le sujet des écrans, j’ai fait plusieurs vidéos sur le danger de ceux-ci, vous retrouverez toutes sur ma chaîne, mais, ce ne sera pas le sujet du jour. 

Aujourd’hui, je vais vous parler plutôt des effets positifs de ces écrans, eh oui, peut-être y en a-t-il ; alors, faut-il se battre et empêcher nos enfants de les utiliser ?  Pourraient-ils être bénéfiques dans certains cas, car, rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, et certains chercheurs ont étudié les comportements des joueurs afin de voir s’il y avait une différence entre les joueurs et les non-joueurs.

Voyons tout de suite les effets positifs des écrans sur le comportement des enfants. On ne peut pas totalement diaboliser les écrans sans avoir fait le tour de la question, il y a forcément des éléments positifs puisque certains chercheurs se sont intéressés au phénomène.

 

-La première étude, nous la devons à un chercheur de Genève, qui a mis en évidence que ces fameux jeux vidéo développent l’acuité visuelle, la réactivité à certains événements et la capacité de prendre des décisions plus rapidement, ainsi qu’un développement de l’attention, et ce n’est pas rien comme capacité, parce que, combien de fois disons-nous à nos enfants de se concentrer. D’ailleurs, regardez-les jouer à un jeu vidéo, vous verrez qu’ils n’ont aucun problème de concentration ! Cela les aiderait même à se concentrer sur ce qui en vaut la peine, puisque dans un jeu vidéo, on ne sait jamais ce qu’il va se passer. C’est tellement bien pensé de la part des constructeurs, que rien n’est prédictible, il faut rester sur le qui-vive et donc concentré en permanence afin d’anticiper ce qu’il va se passer.

Ça, c’est la première chose qui a été mesurée.

 

-La deuxième étude, qui a été mise en place par l’Université d’Oxford a révélé que cela avait un effet positif sur la santé mentale des joueurs. Alors demandons-nous pourquoi. Eh bien, tout simplement parce que jouer à un jeu vidéo procure un certain bien-être ! De plus, si votre enfant joue en réseau, cela développera son bien-être de rencontrer des gens même virtuellement, mais aussi le fait de se confronter à d’autres personnes, de partager les mêmes passions crée du lien et c’est ce lien qui crée du bien-être et qui participe d’une bonne santé mentale !

Il est bien évident que si l’enfant joue pour fuir les aléas de la vie, comme il le ferait pour les drogues ou l’alcool, et tombe dans l’addiction, avec des séries qu’ils regardent en continu, il est bien évident que là, cela ne créera pas de bien-être. En revanche, si votre enfant va bien, qu’il n’y a pas de soucis, sachez que les jeux vidéo peuvent développer sa santé mentale.

 

-Une autre étude effectuée par des chercheurs allemands a mis en exergue que lorsqu’on prenait un panel de gens, comme souvent dans les études, qu’on les faisait jouer tous les jours durant 1 heure à un jeu vidéo, il me semble me souvenir qu’il s’agissait de « Mario » le jeu en question, en ayant examiné leur cerveau avant l’étude, puis à la fin de celle-ci, ils se sont rendu compte que le cerveau de ces personnes qui avaient joué au jeu vidéo quotidiennement, s’était développé à certains endroits entre autres, que les cellules grises avaient augmenté, notamment dans les zones du cerveau dédiées à la navigation spatiale, à la mémoire, à l’organisation et à la motricité des mains !

 

Une fois que l’on a dit ça, est-ce que les, jeux et les vidéos que j’ai faites dans lesquelles je vous disais qu’il fallait se méfier des écrans, il faut les jeter à la poubelle et accepter de voir nos enfants sur les écrans, eh bien, non, les études ne disent pas cela, toutefois, lorsqu’elles en parlent, elles précisent que c’est 1 heure par jour et pas des heures durant. C’est bien là que cela se passe, il en est de la durée sur les écrans comme de tout dans la vie, il faut de la mesure en toute chose.

Est-il bien de boire de l’alcool ? Ce n’est, ni bien ni mal, tout est dans la quantité que l’on va absorber. Pareil pour la cigarette, il y a des gens qui fument un cigare une fois tous les 3 mois, ce n’est pas ça qui va les tuer, mais si vous fumez tous les jours des cigarettes, votre santé est mise à mal. Est-ce qu’il est bien de manger des gâteaux ? Tout dépend de la quantité également, car, on sait bien que le sucre en grande quantité, n’est pas idéal pour une bonne santé. En revanche, si vous vous faites plaisir de temps en temps avec un bon gâteau, ou avec un dessert au restaurant, vous ne risquez pas de mettre à mal votre santé.

Il n’est pas question de bien ou de mal, c’est l’excès qui va créer le problème !

Concernant les jeux vidéo, il y a des âges pour cela.

Mes conseils :

 

1]- N’exposez pas votre enfant avant 3 ans aux écrans.

 

2]- Vérifiez l’âge indiqué sur les jeux afin qu’il corresponde à votre enfant. Je rencontre souvent des parents qui me disent que leur enfant est très mûr et très capable de jouer à tel jeu, eh bien, moi je vous dis que s’il y a un âge sur les jeux, ce n’est pas par hasard ! C’est que des experts se sont penchés sur le phénomène, et des psychologues ont défini que cela pouvait créer des troubles. Ne prenez donc pas le risque d’exposer votre enfant à des jeux qui ne sont pas de son âge, même si ses copains y jouent, essayez de résister parce que s’il y a une contre-indication, ce n’est pas pour rien ! Quand vous lisez sur une notice de médicament que c’est interdit aux moins de 12 ans, vous ne le donnerez pas à votre enfant, c’est la même chose !

 

3]- Limitez le temps d’écran par jour. C’est primordial, parce que c’est là que c’est néfaste, s’il passe trop de temps sur son écran.

 

4]- Faites attention à ce que votre enfant aille bien, et qu’il ne fuit pas à travers les jeux vidéo la réalité, mais que ce soit pour lui un plaisir, un jeu et qu’il s’amuse. Essayez de vous intéresser à ce qui leur plaît dans les jeux vidéo. J’ai deux ados à la maison, elles adorent jouer sur la Switch, notamment, mais il est force de constater que les filles jouent beaucoup moins que les garçons, d’ailleurs, les jeux en question ne sont pas vraiment des jeux féminins et qui intéressent les filles. Toutefois, de temps en temps, on se fait un petit Mario, et je suis très étonnée de voir la capacité et la dextérité qu’ont mes filles et je comprends mieux le résultat de ces études faites à propos des jeux vidéo. Personnellement, moi qui ne joue pratiquement jamais, je me fais avoir sans arrêt, j’ai l’impression qu’il me faut regarder partout à la fois, je manque de rapidité, de dextérité, et je me demande comment elles font pour être si rapides et habiles.

En conclusion, rien n’est donc tout noir ou tout blanc, et ces études très sérieuses ont montré que cela développait même des capacités intellectuelles et la créativité des enfants. Vous pouvez retrouver ces études sur internet, elles vont vous rassurer par rapport à ça, à condition, bien évidemment, de bien respecter tout ce que je viens de vous exposer !