Mon enfant pleurniche et je ne le supporte pas

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Votre enfant chouine pour un oui, pour un non et vous ne supportez plus son attitude. Ça vous rend dingue, ça vous irrite, ça fait monter en vous une vague d’adrénaline, et vous n’en pouvez plus !

Alors, première chose, votre enfant ne pleure pas pour rien. Quand on pleure, c’est qu’on est triste.

Vous allez me dire : « oui, mais là, il chouine, il ne pleure pas vraiment ».

En fait, votre enfant à ce moment-là il n’a qu’un seul et unique besoin, c’est d’être pris dans les bras, c’est sa manière à lui de vous dire qu’il n’est pas bien, qu’il y a des émotions dont il ne sait pas quoi faire.

Si ça vous énerve, ce n’est pas par hasard, c’est peut-être que vous aussi vous étiez un enfant qui chouinait beaucoup. Et, ça énervait, comme ça vous énerve aujourd’hui, vos parents. Il se met en place, à ce moment-là un phénomène qui s’appelle : les neurones miroirs, et lorsque vous entendez votre enfant qui chouine, l’adrénaline du stress monte en vous, la colère vous gagne et vous ne supportez pas votre enfant et ce qu’il vous fait vivre. En fait, vous avez l’attitude qu’avaient vos parents quand vous-même vous étiez en train de chouiner.

Cet enfant qui chouine est là pour vous aider à réparer votre histoire ; il est en train de vous montrer en miroir comment vos parents auraient dû réagir et comment vous, vous pouvez venir réparer votre histoire en ayant, non plus de l’agacement envers ce qu’il se passe, mais au contraire, en changeant votre attitude et en ouvrant les bras à cet enfant pour venir le consoler, l’écouter, l’apaiser et chercher à comprendre ce qu’il se cache derrière ses chouineries.

Vous allez voir que si vous faites ça, cela va grandement diminuer les moments où votre enfant chouine. C’est juste un moyen qu’il a trouvé pour attirer votre attention, et quand un enfant n’a pas d’attention positive, il la cherche à tout prix, y compris négativement en vous faisant sortir de vos gonds, parce que là, vous réagissez et votre enfant cherche à vous faire réagir.

Alors, attention, tout ça votre enfant n’en est pas conscient, il ne se dit pas je vais chouiner ça va énerver maman ; non, c’est totalement inconscient. Il est en train de se jouer quelque chose de très important en réalité : une porte s’ouvre sur votre passé, une porte qui s’ouvre à la guérison de vos blessures de petite fille, ou de petit garçon.

Je vous invite désormais, à chaque fois que votre enfant chouinera, et que ça réveillera des choses douloureuses chez vous, de vous poser quelques instants et de vous dire que ce n’est pas parce qu’il chouine qu’il vous cherche, qu’il n’est jamais content, qu’il ne se satisfait pas des choses, etc…juste de vous mettre à sa hauteur, de le regarder dans les yeux et de lui dire : « mais qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi est-ce que tu chouines, qu’est-ce qui ne te plait pas, de quoi as-tu besoin ? » Quand vous aurez trouvé le besoin, vous verrez que ça n’a rien à voir avec les chouineries pour un oui, pour un non, ou un caprice, c’est que simplement, votre enfant avait besoin d’exprimer quelque chose et, vous allez pouvoir l’aider à le faire.

 

Voilà, j’espère sincèrement que cette vidéo aidera beaucoup de parents à accueillir les chouineries de leurs enfants, avec plus de hauteur, en faisant un pas de côté, en prenant de la distance et en adoptant une attitude différente pour que les choses s’apaisent, chez votre enfant, mais aussi en vous, parce que ce qui va être formidable, c’est qu’en consolant et en accueillant les chouineries de vos enfants, c’est vous-même, la petite fille ou le petit garçon en vous, que vous allez réparer.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *