Les enfants sont-ils plus difficiles qu’avant ?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Est-ce que les enfants sont beaucoup plus difficiles aujourd’hui, qu’à notre époque ou celle de nos parents ?

Personnellement, je dirais que ce n’est pas une histoire de difficiles ou pas, ce qui est évident, c’est que nos enfants ne vivent pas dans le même contexte, émotionnel, relationnel, sociétal, que nous avons, nous, connu. Ils ne sont pas élevés de la même manière que celle  qu’utilisaient nos parents avec nous. Il y a de grandes différences d’environnement.

Première chose, c’est qu’aujourd’hui les femmes travaillent beaucoup plus que dans la génération précédente. Quand j’étais petite, des mamans au foyer, il y en avait énormément, c’était même la majorité. Si l’on remonte encore un peu plus loin en arrière, à la génération de mes parents, il n’y avait quasiment pas de femmes qui travaillaient. Et ça, cela change beaucoup de choses ! Un enfant est très tôt confié à une nounou, à une crèche, une assistante maternelle ou autres, je ne dis pas que ce n’est pas bien, mais ça vient bousculer un peu les habitudes, ce n’est pas la même chose que d’être gardé par maman plutôt que par un tiers.

Ça, c’est la première raison. Il y a également beaucoup plus de divorces ; quand moi, j’étais petite, ce qui est peut-être votre cas à vous aussi, il y avait très peu d’enfants de divorcés. C’était presque bizarre d’en rencontrer, alors qu’aujourd’hui, c’est monnaie courante, ainsi que les familles recomposées, mais ça, c’est encore autre chose et ce n’est pas l’objet de cette vidéo.

Quoi qu’il en soit, ce sont des contextes émotionnels difficiles pour des enfants et très différents de ce que l’on a pu connaitre.

Du fait du travail des femmes et de cette accélération de la vie, on entraine les enfants à se dépêcher plus qu’avant, ils n’ont pas d’espace pour se poser, ils sont levés souvent très tôt le matin, il faut qu’ils mangent en vitesse, qu’ils s’habillent en vitesse, ils ne sont plus sur leur rythme.

Si c’est votre cas, surtout ne culpabilisez pas parce qu’il faut que vous travailliez et que vous deviez lever votre enfant à 6 ou 7 h le matin pour être au bureau à 9 h. Je ne dis pas qu’il faut culpabiliser, je voudrais juste apporter un peu de lumière au fait que vous trouviez les enfants plus difficiles aujourd’hui. Ce n’est sans doute pas qu’ils sont plus difficiles, mais que leur environnement, lui, est plus difficile que celui dans lequel nous avons vécu !

Cela créé donc plus de frustrations, plus d’émotions, de colères, de « mauvais comportements » et enfin, pour moi, quelque chose qui est vraiment primordial, l’alimentation de nos enfants n’a plus rien à voir avec l’alimentation que nous avons connus ou  nos parents et grands-parents. Les produits d’aujourd’hui ne sont plus les mêmes, il y a beaucoup d’additifs, de pesticides, d’exhausteurs de goût, tous ces produits chimiques que l’on trouve dans l’alimentation et, principalement dans l’alimentation qui concerne les enfants ; regardez les étiquettes, essayez d’acheter bio, évitez les sucres rapides parce que tout ça a créé de nouveaux comportements chez nos enfants et ensuite on vient leur coller des étiquettes : hyper actif, manque de concentration, etc…Tout cela ne serait-il pas lié à l’alimentation ? Des études très sérieuses le prouvent et je vous invite à aller voir une vidéo qui est sur ma chaine, il y a eu en effet une expérience qui a été faite où l’on a supprimé les additifs de l’alimentation des enfants et l’on a vu leurs comportements complètement changer.

Si vous avez des enfants très agités, énervés, qui manquent de concentration, qui ont du mal à rester assis sur une chaise très longtemps, qui passent d’une idée à l’autre sans crier gare, qui ont du mal à mémoriser, regardez du côté de l’alimentation. Aujourd’hui, on sait que le gluten, mais surtout les sucres rapides, il n’y a quasiment plus de yaourts natures, même dans les cantines, on donne des yaourts déjà sucrés parce que c’est plus simple que de mettre à disposition du sucre, alors qu’on ne devrait pas leur donner du sucre raffiné si tôt dans leur vie.

Faites attention à l’alimentation, car, elle est souvent la réponse aux comportements de vos enfants.

Et le dernier fléau de cette génération-là, ce sont les écrans ! Les enfants très jeunes sont devant des écrans ; moi je vois des bébés à qui l’on prête des téléphones. Je ne dis pas qu’il ne faut plus leur donner des écrans ; j’ai fait une vidéo d’ailleurs à ce sujet, mais maintenant, c’est un peu trop d’écrans. Cela les sur-stimule, c’est un excitant, je connais des enfants qui ont des tablettes à eux, j’en vois un peu partout.

Qu’on leur prête un écran occasionnellement, parce qu’on est dans une file ou dans un avion et que ça va durer longtemps, pour les occuper un peu, pas de problèmes, mais sélectionnons les moments, limitons et faisons très attention, car, plus ils sont jeunes, plus c’est dangereux pour eux et, encore une fois, il y a eu des études très poussées et  très sérieuses, qui prouvent que l’exposition aux écrans, surtout quand ils sont très jeunes, va créer des troubles. Soyez très vigilants vis-à-vis des écrans, car, ce n’est pas rendre service à nos enfants que de les laisser s’exposer trop longtemps.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *