Faut-il payer ses enfants ?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Si c’est la première fois que vous me voyez, je vous souhaite la bienvenue, je suis là pour partager avec vous toutes mes ressources, en parentalité, mais surtout, en développement personnel, que j’applique également à la parentalité et à tous les autres sujets.

La question aujourd’hui : faut-il rémunérer ses enfants ? Faut-il leur donner de l’argent parce qu’ils débarrassent  la table, qu’ils ont de bonnes notes, qu’ils nous écoutent bien, qu’ils se sont bien comportés chez Mamie ou dans la voiture.

Faut-il leur donner des récompenses et surtout, de l’argent ? Oui et non !

Si vous ne me connaissez pas, j’ai 3 enfants, j’ai donc expérimenté quelques petites choses, surtout que j’en ai une qui est déjà très grande, j’ai traversé tous les stades de l’enfance, de l’adolescence et même de l’âge adulte, et j’en ai de plus petites qui me permettent de continuer à rester dans le bain pour pouvoir vous concocter ces fameuses vidéos.

Alors, faut-il payer ses enfants ? Les payer va dépendre de vos valeurs. Personnellement, je trouve que participer aux tâches de la maison, si l’on commence à payer les enfants, je vais peut-être faire la petite note à mon mari pour le repas du soir, les courses, les papiers, le rangement, etc….Si l’on part de ce principe, dans ces cas-là, on rémunère tout le monde ou l’on ne rémunère personne ; c’est en tout cas ma position.

Les clefs de votre passé

En revanche, je ne suis pas contre le fait de rémunérer un enfant quand ce qu’on lui demande de faire, on l’aurait de toute façon payé à quelqu’un d’autre. Par exemple, si l’on a une fille plus âgée qui peut garder les petits frères et les petites sœurs, ce qui est le cas chez moi, il y a 13 ans ½ d’écart entre l’ainée et ses petites sœurs, et que l’on ne prend pas de Baby-sitter, dans ce cas, si l’on donne de l’argent à son enfant parce qu’il garde ses frères et sœurs, à moins que ce jour-là, elle fût là et que ce fut juste de la présence, mais si elle doit renoncer à une soirée pour garder les enfants, qu’elle aille chez quelqu’un ou qu’elle le fasse chez nous, que ce soit elle ou quelqu’un d’autre, de toute façon, nous paierons quelqu’un. Il est possible de rétribuer ce genre de chose, il faut que ça reste occasionnel parce qu’on n’est pas là pour payer nos enfants et je trouve qu’installer une relation d’argent avec nos enfants, cela entraîne chez eux le désir qu’on les paye pour tout ! On va leur demander de débarrasser la table, ils vont réclamer une rétribution. Il ne faut pas perdre de vue que nous aussi, nous faisons plein de choses pour eux gratuitement. Alors, faut-il les rétribuer ? Moi, cela ne correspond pas à mes valeurs et je trouve que cela installe un climat un peu malsain au sein d’une famille dans laquelle la générosité, le don, le partage sont des valeurs qui me parlent davantage.

Quant aux notes, il y a des parents qui trouvent que c’est un moteur intéressant et que cela permet  aux enfants de trouver la motivation pour ramener de bonnes notes.

Si votre enfant est capable de ramener des bonnes notes quand vous lui donnez de l’argent, c’est qu’il est capable de ramener des bonnes notes. À mon avis, il va peut-être falloir trouver une autre motivation que l’argent, parce que, encore une fois, on veut donner cette notion de mérite ; donner de l’argent en échange de ce que l’on fait, installe une notion de mérite : quand j’ai bien travaillé je mérite, si je n’ai pas bien travaillé, je ne mérite pas l’argent. Personnellement, cela me pose un problème pour plus tard, concernant l’estime et la confiance en soi ; sur quoi je me bâtis en tant qu’enfant, si j’instaure cette notion de mérite. Je sais que mon père avait fait ça quand j’étais petite, il avait fait un petit tableau style Excel, mais à la main, avec les notes ; de 13 à 15, on avait 1 franc, oui, c’était encore des francs, de 15 à 18 on avait 2 francs et de 18 à 20, on avait 5 francs. Il y avait ça, et si l’on avait un bulletin avec : satisfaisant, très satisfaisant, on avait une récompense, il nous rétribuait comme ça. Avec moi, cela n’a jamais marché, je suis restée mauvaise élève définitivement et cela a généré en moi un sentiment de ne pas mériter parce que je n’étais pas assez brillante à l’école, donc, « je ne méritais pas » ! C’était douloureux. Je ne suis pas pour, vous l’avez compris, la rétribution, sauf dans certaines circonstances, comme je vous le disais dans mon exemple, lorsque l’enfant décide de faire à la place d’une personne que l’on aurait de toute façon payée, qu’on lui donne l’argent à lui, oui, là, il fait un travail et il ne participe pas aux tâches de la maison, il fait le travail de quelqu’un d’autre, pourquoi ne pas lui donner de l’argent, mais cela dépend aussi de l’âge. 

Cela n’a rien à voir avec l’argent de poche que l’on donne, lui, sans condition, normalement ; là, je parle de l’argent que l’on donne en échange d’un travail.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *