Arrivée d’un autre enfant. Comment gérer ?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Vous avez remarqué un changement de comportement chez votre enfant, suite à la naissance du bébé. Vous ne comprenez pas pourquoi, tout à coup, cette petite fille ou ce petit garçon qui était plutôt cool, joyeux, coopératif, se met à avoir un drôle de comportement. Cela peut se manifester de plusieurs façons ; il peut régresser, par exemple qu’il vous demande de l’habiller alors qu’il sait très bien le faire tout seul, de le faire manger alors qu’il mangeait tout seul, il peut recommencer à faire pipi au lit, à réclamer des couches, que vous le portiez dans vos bras, il vous demande beaucoup d’attention, beaucoup de présence, etc… Il peut y avoir aussi des comportements un peu plus embêtants comme de l’agressivité, il peut vous frapper, peut-être aussi s’en prendre au bébé, dire d’aller le jeter à la poubelle ou d’aller le rendre à la maternité.

Tout ça dénote que votre enfant est profondément malheureux ! Alors, je le dis et je le répète souvent dans mes vidéos, un enfant ne sait pas raisonner comme un adulte, pour la simple raison que son cerveau n’est pas encore mature et formé. Ce qui veut dire que pour votre enfant, l’arrivée de ce bébé c’est comme si nous, demain, nous allions au travail et qu’à notre place, une jeune femme avait été recrutée pour faire exactement le même job que nous. À votre avis…je ne sais pas vous, mais moi, je me demanderais ce qu’il se passe : « je ne fais pas mon boulot correctement, ils veulent me remplacer, pourquoi tout à coup y a-t-il une autre personne pour tenir les mêmes fonctions que moi » ? 

Eh bien, oui, votre enfant se dit qu’on lui a fait un sale coup et qu’il ne devait pas être un assez bon petit enfant pour que vous ayez eu le désir d’en faire un autre.

Les clefs de votre passéCe n’est pas la réalité bien sûr, toutefois, dans l’esprit de votre enfant qui ne raisonne pas en adulte, c’est ce qui se passe et ce qu’il ressent. Quand il a ces comportements  qui peut-être vous agacent qui font que vous le punissez, que vous lui criez dessus, vous vous mettez en colère, ça ne sert à rien parce que ce que votre enfant cherche au travers de ces comportements, c’est comment gérer ces émotions qui le traversent et dont il ne sait que faire. Il est submergé par de la colère, de la tristesse, du ressentiment, de la jalousie, par tout un tas d’émotions qu’il maitrise mal, qu’il connait mal et qui le rend profondément triste et en colère. IL ne sait pas quoi faire de tout ça. Ces comportements traduisent son mal-être intérieur et il a besoin d’être compris, entendu dans sa souffrance, il a besoin que l’on mette des mots sur les maux qu’il a à l’intérieur de lui.

Si c’est votre cas et si vous voulez aider votre enfant à traverser cette période qui est très compliquée pour lui, surtout s’il est le premier né ! Il avait toute votre attention et vous savez bien que vous n’allez pas faire pour le deuxième ce que vous avez fait pour le premier. C’était la découverte, le premier enfant c’est celui qui fait de vous un parent, on découvre tout, on explore tout, on prend le temps, on n’a que lui et l’on est complètement centré sur lui, et lui devient le centre d’attention de tout le monde : et tout à coup, c’est comme si on lui retirait ce privilège et que quelqu’un d’autre, en l’occurrence ce bébé, venait à son tour accaparer toute l’attention ; vous savez très bien qu’un bébé accapare beaucoup, l’attention des parents, mais aussi l’attention de tous les autres autour ; on vient voir le bébé, on fait des cadeaux au bébé, même si aujourd’hui je sais qu’il y en a qui ont la délicatesse de faire aussi un cadeau à l’autre enfant ou de s’intéresser à lui, la majorité n’y pense pas, et l’on ne peut pas leur en vouloir, car, bien souvent ils ne sont pas eux-mêmes parents et donc, pas conscients, toutefois, même si l’on fait un autre cadeau, il n’en reste pas moins vrai que l’on vient pour voir ce bébé et l’on va s’intéresser à ce bébé que l’on ne connait pas ! Lui peut se sentir très malheureux et avoir l’impression de ne plus compter pour personne, on ne s’intéresse plus à moi, cet enfant-là prend toute l’attention et moi, je perds quelque chose. Votre enfant aujourd’hui, est comme dans une balance, voilà tout ce que j’avais et voilà maintenant, je n’ai plus que des miettes, et ça le rend triste.

Comme il ne sait pas expliquer toutes ces émotions qui le traversent, il a des comportements et c’est sa manière à lui de vous montrer qu’il ne va pas bien.

Ce que vous pouvez faire pour l’aider est très simple. Faire garder, par exemple, le nouveau-né, par vos parents, une amie ou une personne de confiance, essayez de trouver quelqu’un autour de vous qui va pouvoir garder votre enfant pendant une heure ou deux, pas plus, emmenez le plus grand, même s’il n’est pas encore très, très grand, diner au restaurant, manger quelque chose qui lui fait plaisir, une pizza, une crêpe, peu importe, et là, au restaurant vous allez mettre des mots sur sa souffrance, le regarder dans les yeux et lui dire : 

« tu sais, avec ton papa, ou avec ta maman selon celui avec qui cela se passe, et qui va entamer la discussion, on s’est rendu compte de quelque chose que l’on n’avait pas mesuré, c’est que ça doit être drôlement difficile pour toi depuis que le bébé est né. C’est vrai qu’avant tu étais tout seul, et pour nous, de t’avoir eu cela a été magique et ça l’est toujours, on est ravis de t’avoir, tu es un enfant merveilleux, et, tellement merveilleux que tu nous as donné envie d’avoir encore un autre enfant merveilleux comme toi. Tu es tellement formidable qu’on voulait te donner un frère ou une sœur, parce que ça va être génial pour toi de partager des jeux, et plein d’autres choses. Aujourd’hui, ton petit frère (ou ta petite sœur) est encore très petit, mais tu vas voir que ça grandit vite et que bientôt, tu pourras partager plein de choses. Il est vrai que pour l’instant le bébé est encore très petit et pour toi, c’est compliqué, parce que tu as pu remarquer que ce bébé prend beaucoup de temps et que toi, pendant ce temps-là, tu peux avoir l’impression que l’on passe moins de temps avec toi ; alors, c’est vrai, mais ce n’est pas parce que l’on n’est pas contents de toi ou que l’on ne veut pas passer plus de temps avec toi, c’est juste que toi, on t’a déjà donné tout ce temps-là, et même plus encore puisque tu étais tout seul ; un bébé a besoin de beaucoup d’attention, mais, ne t’inquiète pas, très vite ce bébé va devenir autonome comme toi et il va moins nous solliciter et nous pourrons à nouveau partager ce temps. Aujourd’hui, ça nous prend beaucoup de temps, mais le temps que l’on va passer avec toi va être différent ; tu vois, par exemple ce bébé, on ne peut pas l’emmener au restaurant, il est trop petit, on ne peut pas non plus avoir une discussion avec lui, on ne peut pas faire une construction, jouer avec lui, bref, tout ça on ne peut pas le faire et nous allons aménager des temps pour toi, ne t’inquiète pas, c’est une période à passer, mais tu es important pour nous ! N’hésite pas à venir nous parler s’il y a quelque chose qui te tracasse ».

Cela va beaucoup rassurer votre enfant et la deuxième chose, impliquez-le dans les soins que vous donnez au bébé. Par exemple, cela dépend de l’âge qu’il a, mais, s’il ne peut pas changer une couche, il peut peut-être aller la jeter à la poubelle, essayer de donner un biberon ou une cuillère de compote, vous pouvez tenir le bébé et guider sa main, vous pouvez aussi l’installer confortablement sur un canapé et lui mettre le bébé sur les genoux, n’hésitez pas à l’impliquer dans les soins du bébé, partagez un moment avec lui et valorisez-le. Moi, je ne suis pas pour les compliments, mais pour la valorisation. C’est de lui dire : « Waou, toi tu es grand, tu es capable de faire ça, tu vois, le bébé, lui, il est encore beaucoup trop petit, tu vas pouvoir lui apprendre plein de choses ; un jour, tu lui montreras comment jouer à tel jeu, comment faire telle activité, etc….Projetez-le dans son rôle d’ainé pour lui montrer tous les avantages qu’il y a à avoir un petit frère ou une petite sœur, et surtout à avoir la place de l’ainé.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *