Les clefs pour cultiver la joie

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Aujourd’hui, je vais vous parler des clés pour cultiver la joie. Déjà, pourquoi c’est important d’être joyeux. La joie, c’est notre nature profonde en réalité, c’est ce qui nous permet d’être heureux. Quand on se demande comment être plus heureux, on a souvent tendance à croire que c’est quand on aura un autre boulot, un enfant, un partenaire, plus d’argent, etc.

Or tout cela, ce sont des illusions. La preuve c’est que vous connaissez tous des gens qui ont tout comme on dit pour être heureux et qui ne le sont pas et qui même se suicident parfois ou font des dépressions. Donc, ce n’est jamais quelque chose qui est à l’extérieur de nous, c’est quelque chose qui est en nous.

Comment on peut savoir, enfin comment on peut mesurer notre dose de bonheur ? Eh bien à la somme des émotions positives, en tout cas agréables, que l’on ressent au cours d’une journée. Plus vous allez ressentir dans votre journée d’émotion désagréable, du stress, de la tristesse, de la colère, de l’agacement, de l’énervement, de la jalousie, de l’envie, de l’accablement, du ressentiment, et plus vous allez vous sentir malheureux. Plus vous allez cultiver de la joie, du bonheur, de l’amour, de la compassion, de la bienveillance, de la gratitude, de l’altruisme, plus vos sentiments vont être élevées et plus vous allez vous sentir heureux.

Et cela ne dépendra pas de votre environnement extérieur, mais véritablement de ce que vous ressentez à l’intérieur de vous. Et qui n’est pas conditionné par ce qui se passe à l’extérieur un peu bien évidemment, mais ce n’est pas parce qu’il pleut aujourd’hui que vous devez être triste ou malheureux. Ce n’est pas parce que vous avez appris une mauvaise nouvelle que vous devez être accablé pendant, bien sûr qu’il faut un temps pour accueillir les nouvelles, mais vous pouvez être triste, mais à être quand même heureux à l’intérieur à vous.

Voilà, ceci n’empêche pas cela et c’est vous qui avez comme un baromètre intérieur, un curseur sur lequel vous pouvez jouer en cultivant des émotions agréables. Et une des clés pour ressentir de la joie très facilement, c’est de se projeter dans comment vous vous sentiriez si vous aviez, feriez, seriez ce que vous aimeriez avoir. En vous projetant dans vos rêves, en vous imaginant avec la vie de vos rêves, vous allez voir que tout de suite, cela va faire remonter des émotions de joie en vous.

La deuxième clé, c’est de cultiver des émotions joyeuses et une d’entre elles, j’en parle assez souvent dans les vidéos, c’est la gratitude. Plus vous allez éprouver de gratitude pour la vie, pour ce qu’elle vous offre, pour ce que vous avez déjà et plus cela va vous faire monter vos vibrations de joie et de bonheur.

Enfin, la troisième clé, c’est d’arrêter de donner plus d’importance à un souci, à une difficulté et à une émotion que votre propre bien-être. Je l’explique. Très souvent quand on est contrarié par quelque chose, cela va générer du stress, de la peur, des angoisses, de la colère donc, on va alimenter puisqu’on va cultiver cette émotion en lui accordant de l’importance. Donc du coup, on va donner plus d’importance à notre stresse, à notre colère, à notre mal-être qu’au fait de se sentir mieux.

Donc, il suffirait de se dire : mon bien-être est bien plus important que mes soucis ou que cette difficulté pour tout de suite basculer dans un état émotionnel différent. Parce que si vous y réfléchissez bien, et moi, je vous demande vraiment de méditer là-dessus, à chaque fois que vous vous laissez emporter parce qu’il y a des chaussettes qui traînent, parce que votre enfant vous résiste, parce qu’il y a un bouchon ; finalement, c’est vous qui décidez de rester et d’alimenter un petit peu comme un feu et de mettre dans le brasier encore plus de branchage et vous alimentez le feu de la colère, le feu de la jalousie, le feu de l’accablement.

Et c’est vous qui le faites et c’est encore vous qui pouvez en sortir en vous disant : mais non, je suis plus important que cela. Mon bien-être est plus important que de me mettre en colère. C’est plus important que de voir des chaussettes qui traînent et donc, je décide de privilégier mon bien-être. Et mon bien-être, cela passe par être heureux, être en joie, être bien.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.