Comment vaincre une maladie

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Aujourd’hui, je vais vous parler de maladie, et comment vaincre celle-ci.

Quand on a un problème de cet ordre-là, on veut lutter, on se dit que l’on va se battre contre cette maladie, je vais être forte, je vais la vaincre ; on le dit pour la maladie, mais on le dit aussi pour ses problèmes en général. On le dit même pour la vie : « je ne vais pas me laisser faire, je vais me battre, je vais y arriver ! »

Cela peut paraître très positif de se dire qu’on va se battre, qu’on va vaincre les choses. Mais, se battre, vaincre, partir au combat, cela ne vous rappelle rien ? Moi si ! Cela me rappelle que dans ces cas-là, on met sa tenue pour partir à la guerre et si l’on rentre en guerre avec la vie qui elle n’est pas en guerre avec nous, on rentre en guerre contre soi-même et on va en effet, lutter, batailler, avoir des difficultés, partir au combat ; or, d’avoir tous les jours le sentiment de lutter et c’est d’ailleurs ce que l’on fait, c’est épuisant !

 Quand on a une maladie et là, je vais faire une petite parenthèse, car je sais que ce n’est pas facile pour certains d’entre vous qui viennent d’avoir un diagnostic douloureux, peuvent se dire : Noémie, elle est bien  gentille, mais elle n’est pas à ma place. Vous avez raison, je ne suis pas à votre place, mais ce que je sais, c’est que « le mal a dit », mais il a dit quoi ? Il me semble que la première chose à faire quand vient de tomber un diagnostic défavorable, c’est de chercher quel est le message qui est transmis au travers de cette maladie ? C’est valable pour une maladie, pour un Burn out, pour une dépression, parce qu’on vient de perdre son boulot, que notre mari est parti pour une autre plus jeune, nos enfants ne veulent plus jamais nous parler ou autre chose ; c’est valable pour tout !

Je voulais faire, aujourd’hui, une vidéo spéciale sur la maladie, parce que je rencontre souvent des gens dans mon métier, pour qui, après coup bien sûr, cette maladie a été la meilleure chose qui leur soit arrivée.

La maladie, comme tous les obstacles qui se dressent sur votre route, ce n’est pas la vie qui vous les envoie pour vous punir parce que vous n’avez pas été un bon être humain ; vous avez été méchant avec le voisin, pas sympa avec vos enfants et dure avec votre mari. Non, ce n’est pas pour ça ! La vie ne vous veut que du bien, je vous le répète souvent, j’en ai même fait un slogan ! En revanche, vous et nous, nous construisons tous les jours notre maladie ; c’est-à-dire que l’on va tirer sur la corde à l’intérieur de soi et ça, ce n’est pas par manque d’affirmation, on ne va pas prendre assez soin de ses besoins, on va être trop exigeant, trop dur, pas assez à l’écoute de soi, bref, peu à peu, à force de tirer sur la corde, notre corps compense en permanence, et au bout d’un moment, boum, le diagnostic tombe et l’on s’est fabriqué une maladie.

La maladie n’est pas arrivée le jour du diagnostic, elle a souvent commencé, des mois, voire des années, avant et elle n’est pas là par hasard. Moi, je ne crois pas au hasard, elle est une messagère, elle vient vous dire quelque chose de vous, elle vous informe qu’il y a quelque chose qui doit changer. Cela vous semble brutal alors que souvent la vie vous a prévenu, elle vous a d’abord tapé un peu sur le coin de l’épaule et vous, vous avez regardé et vous avez continué votre route. Alors, elle vous a bousculé, vous vous êtes retourné et vous avez encore continué votre route, elle vous a poussé un peu plus fort, vous êtes tombé, vous avez trébuché, vous avez essuyé vos genoux et vous avez continué à avancer. Alors, vous avez pris un tsunami sur la tête et ça s’est matérialisé par une maladie.

Ce n’est pas une fatalité une maladie, même si certaines font très peur, déjà, ne vous arrêtez pas au diagnostic, car c’est souvent là qu’on commence à partir dans tous les sens et à ne plus pouvoir arrêter le moulin dans sa tête, parce que dès que l’on nous a dit 2 ou 3 choses, on s’imagine le pire. Ne vous imaginez pas le pire même si cela va être difficile, accueillez la souffrance que cela peut générer en vous et je le dis toujours, je ne prône pas la positivité à tout prix, si vous êtes triste, en colère, si vous avez peur, exprimez tout ça, laissez sortir de vous toutes ces émotions qui vous traversent, mais, à un moment, posez-vous cette question : qu’est-ce que cette maladie est venue me dire ? Quel est son message, et qu’est-ce que je dois changer pour justement me guérir ? Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas aller chez le médecin, je n’ai pas dit ça, au contraire, il faut vous soigner, mais, le médecin va soigner votre corps, mais il faut soigner aussi votre cœur, votre âme, soigner vos émotions, votre bien-être intérieur et faire en sorte que votre état d’esprit reste positif parce qu’on sait, et des études le prouvent, que plus vous allez être positif et plus votre état d’esprit le sera aussi et plus vous guérirez vite et mieux !

J’espère sincèrement que cette vidéo vous aidera à voir les choses autrement, et surtout, à retrouver, peut-être, une petite étincelle qui va vous faire dire : « et, pourquoi pas ? »

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *