Comment se remettre d’un évènement douloureux du passé?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Alors, comment se remettre d’un événement douloureux du passé ? Nous avons, dans la vie, toujours deux voies que nous pouvons prendre, soit, la voie du désespoir, soit la voie de la résilience, finalement, ce sera le chemin qui va nous permettre de transcender ce que l’on a vécu de douloureux. Je m’explique :

Vous pouvez avoir perdu votre emploi, par exemple, et être complètement anéanti(e), accablé(e), affligé (e), désespéré (e) et sombrer dans la dépression. Une autre personne pourra, elle aussi, avoir perdue son emploi et elle, faire le choix de se battre, de positiver, en se disant que finalement ce métier elle ne l’aimait pas vraiment et qu’enfin, elle allait peut-être pouvoir réaliser son rêve et que cela lui permettrait d’avoir le temps de le faire.

Quand la vie vous bouscule un peu, c’est pour vous garder vivant ; j’ai pour habitude de dire que « tout ce qui est statique dans la nature, meure », une eau stagnante va pourrir, etc…La vie va donc nous bousculer pour nous faire changer de chemin, changer de voie, pas pour nous punir, pas pour  nous envoyer des épreuves douloureuses et nous faire souffrir, mais simplement pour nous dire que peut-être nous nous sommes trompé de chemin. Or, c’est parce que nous résistons à cet événement, parce que nous le voyons comme quelque chose de douloureux et négatif, c’est parce que nous n’acceptons pas ce qui se passe que cela crée de la souffrance. Ce n’est pas l’événement en lui-même qui crée de la souffrance, mais notre réaction par rapport à cet événement, puisque nous venons de le voir, deux personnes peuvent avoir deux attitudes différentes !

Les clefs de votre passé

En fin de compte, rien n’est ni bien, ni mal alors que nous avons pour habitude d’avoir un jugement  manichéen, c’est-à-dire, c’est bien, c’est mal, quel que soit l’événement. Gagner au loto, c’est bien, perdre son emploi, c’est mal ! Je suis sûre que parmi ceux qui m’écoutent, il y en a qui réagissent en se disant que oui, gagner au loto c’est bien ! Pourtant, nous savons aujourd’hui que la majorité des gens qui gagnent au loto le vivent très mal parce qu’ils sont extrêmement sollicités, que cela change plein de choses dans leur univers et que, bien souvent, ils se retrouvent plus endettés quelques années après avoir gagné.

Il n’y a donc, rien de bien ou de mal, tout est expérience !

L’issue d’une expérience est plutôt la conséquence de la façon dont nous allons réagir par rapport à elle, plutôt  que l’expérience elle-même. Ce n’est pas ce qui arrive qui est important, mais la façon dont nous allons réagir par rapport à ce qui se passe. Parmi vous, et j’en fais partie moi aussi, il y a beaucoup de gens pour qui le passé a été extrêmement douloureux, non seulement le passé de l’enfance, mais aussi les trahisons, les rejets, les abandons, les abus de confiance, toutes ces choses qui ont pu vous faire souffrir et sur lesquelles, en quelque sorte, vous êtes restés bloqués, parce que vous attribuez à ce passé et à ces événements, un pouvoir supérieur à celui qu’ils détiennent en réalité. Vous avez cristallisé de la souffrance à travers ces événements et vous avez cru que ces événements-là vous avaient empêché de réaliser quelque chose, qu’ils sont douloureux.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

Si vous avez eu une enfance douloureuse et que vous n’avez pas pu faire d’études, vous pouvez croire que c’est parce que vous avez eu cette enfance douloureuse et qu’il vous a fallu vous émanciper très jeune, c’est d’ailleurs ce que moi j’ai cru, c’est pourquoi je prends cet exemple, que c’est ce qui vous a empêché de vous réaliser professionnellement, de faire des études donc, et d’avoir une belle carrière.

Pourtant, cela ne veut rien dire, il y a des gens qui deviennent cadre supérieur, ce qui est mon cas, je suis devenue DRH sans avoir suivi un cursus classique scolaire.

En réalité, notre vie est ce que nous en faisons et « il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse », cette phrase n’est pas de moi, elle est de Wayne Dyer et il n’est donc jamais trop tard, il est toujours temps de refaire sa vie, de reprendre des études, de devenir ce que l’on désire devenir.

Finalement, ce passé, quand on est un enfant, on peut croire que l’on n’a pas choisi d’avoir des parents qui vous ont maltraité, de vivre un viol, etc…, cela peut créer aussi beaucoup de souffrances en se disant que l’on n’a pas eu de chance et que certains ont plus de chance que d’autres.

Personnellement, je ne dirais pas que certains ont plus de chance que d’autres, mais, qu’il faut peut-être simplement changer notre regard sur notre passé.

Je vous invite à vous dire, aujourd’hui, et cela ne va pas être facile pour certains d’entre vous, mais vous dire que peut-être un jour, vous étiez une âme dans les limbes de l’univers et que cette âme, pour venir vivre quelque chose sur cette terre, avait besoin d’avoir le contexte idéal pour ce qu’elle était venue y faire ! Nous sommes à la vie, finalement, comme à l’école ; si vous devez faire des études de médecine, il est évident que vous aurez de la biologie à apprendre, de l’anatomie, et des sciences à étudier, or, si vous n’aimez pas la biologie, l’anatomie, ni les sciences, vous allez râler parce que vous en aurez des cours tout au long de vos études ; alors, est-ce que vous allez en vouloir aux professeurs ou au cursus scolaire de vous donner des devoirs qui vont avec la discipline que vous voulez expérimenter ou en tout cas dans laquelle vous souhaitez vous former ? Non ! Pour moi, la vie, c’est la même chose. Je crois que nous avons choisi le contexte le plus favorable à ce que nous venions expérimenter dans cette vie.

Je vais vous demander de faire la chose suivante : commencez à vous poser la question de savoir ce que vos expériences douloureuses vous ont enseigné, qu’avez-vous appris, quelles qualités cela a créé en vous qui n’existeraient pas si vous n’aviez pas eu à faire face à la souffrance, à l’adversité, à la trahison, au rejet et à bien d’autres choses encore !

2 réponses
  1. anita Geru
    anita Geru dit :

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord à ce sujet toutes les dures et douloureuses épreuves auxquelles ont doit faire face et surmonter c’est pour nous permettre d’avancer au mieux de réagir même si c’est dur ;;;; faire une dépression par exemple est un signe afin de nous faire comprendre qu’ont doit faire un travail sur soi pour ne pas sombrer un peut plus et stagner le reste de notre vie !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *