Cesser de se dévaloriser

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Vous vous dévalorisez et vous en avez conscience. Vous vous dépréciez vous-même et ça vous fait souffrir de ne pouvoir adopter une autre attitude.

Les personnes qui se dévalorisent énormément sont souvent victimes d’une blessure qui date de leur passé et d’un contexte. Dans ce contexte, il y avait des parents extrêmement critiques et qui ne vous montraient que ce qui n’allait pas chez vous, mais qui ne savaient pas valoriser vos talents et vos atouts. Vous continuez, aujourd’hui, à votre tour à vous traiter comme on vous a traité par le passé. Vous pouvez également avoir eu des parents qui vous stressaient énormément, qui insistaient sur un défaut votre poids par exemple, votre manque d’intelligence, ou qui vous évaluaient par rapport à un frère ou une sœur ou des camarades du style : « regarde untel, il réussit mieux que toi, il est plus sage, il est plus intelligent, celui-là se tient mieux à table, etc, etc… »

Vous avez, aujourd’hui, une attitude où vous vous comparez et vous évaluez sans cesse dans le regard des autres, et vous ne voyez des autres que ce qui va bien, ce qui vous permet de vous déprécier vous-même.

On se traite souvent, et même tout le temps ai-je envie de dire, comme nous avons été traités, tant que l’on n’a pas mis de la conscience dans son fonctionnement.

Vos parents étaient peut-être des personnes qui vous ont maltraité en quelque sorte, qui vous ont jugé, mal évalué, critiqué, qui n’ont pas été valorisants ; c’est un fait, certes, vous ne pouvez pas revenir là-dessus ; ils font toujours la même chose aujourd’hui ; or, vous ne pouvez pas changer les autres, vous ne pouvez pas agir sur les autres, on ne peut agir que sur soi-même.

En revanche, ce qui se passe, c’est qu’aujourd’hui, c’est vous qui continuez de vous maltraiter, et vos parents n’y sont pour rien ; c’est vous qui continuez à adopter la même attitude que celle à laquelle vous étiez habituée. Qui vous oblige à agir de telle sorte ? Qui vous force aujourd’hui à adopter un tel comportement  et à remplacer vos bourreaux, en devenant le bourreau de vous-mêmes?

Les clefs de votre passé

Il est possible de changer ça, il est possible de commencer à s’aimer, de commencer à se valoriser ; même les petites choses parce qu’au début, vous n’êtes tellement pas habitué à voir vos talents que vous allez vous demander ce que vous pouvez bien valoriser chez vous, car, rien ne va ! Vous êtes laide, ou laid, vous n’êtes pas assez intelligente, vous n’avez pas de beaux cheveux, vous êtes trop gros ou trop mince ou trop grand ou trop petit, la liste peut être longue et vous ne voyez pas ce qui va bien chez vous. Pourtant, il n’existe pas d’être humain n’ayant que des défauts ! Des défauts, nous en avons tous et des talents aussi, et ça, c’est la bonne nouvelle, sauf que, tant que vous continuerez à regarder ce qui ne va pas chez vous, vous vous priverez justement de trouver les choses chez vous qui sont à mettre en valeur. Quand on se dévalorise, on cherche, quelque part, et c’est un peu vicieux comme système, on cherche une validation de la part des autres. En disant je suis nulle, ce que l’on attend, c’est que la personne nous dise : « oh non, tu n’es pas si nulle que ça ! » Je suis moche : « oh non, si toi t’es moche alors, comment sont les autres…. »

C’est comme ça que l’on voit des gens très beaux qui cherchent à avoir une confirmation sur quelque chose qui pourtant parait évidente pour les autres.

On vient chercher un peu du réconfort ! Les autres pourront nous trouver le plus beau, le plus intelligent, le plus grand, le plus merveilleux de la terre, cela ne servira à rien si nous-mêmes n’en sommes pas convaincus. C’est pourquoi le problème ne vient pas du regard que portent les autres sur nous, mais du regard que l’on porte sur soi et de l’amour et de la bienveillance dont on peut faire preuve, pour nous-mêmes et c’est tout !

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

C’est en changeant ça que les choses vont changer et pas en ayant toute une cour d’adorateurs. Ça, ça ne changera rien ! Le fait également de se dévaloriser, sert à certaines personnes à attirer la compassion. C’est une manière d’avoir des gens qui nous plaignent. Ah oui, c’est vrai, il ne t’arrive que des ennuis, c’est difficile pour toi, ton mari n’est vraiment pas sympa, tu n’as pas de chance, etc, etc… Donc, quand on se comporte en victime on attire deux choses : des bourreaux, et d’ailleurs je ferai une vidéo sur le sujet, donc des gens qui vont nous maltraiter et nous dire des choses horribles, peut-être pas aussi horribles que ce que l’on vous a dit, mais à peu près équivalentes, et l’on va aussi attirer des sauveurs, Ce sont des personnes qui vont être des déversoirs, à nos malheurs, à notre  mal-être et l’on va se servir de ces personnes pour déverser toutes nos histoires tristes, parce que dans ce cas-là, ces personnes les accueillent, elles nous entourent de bienveillance, et de compassion ; elles nous donnent ce que l’on voudrait, tout ce que l’on aimerait avoir, mais encore une fois, on pourrait être entouré des meilleures intentions du monde, si nous-mêmes nous ne nous donnons pas toute la bienveillance que l’on mérite, celle des autres nous paraitra insignifiante, cela nous fera du bien pendant quelques minutes, voire, un jour ou deux, et cela va se tarir, il n’y aura pas de consistance, cela ne marchera pas et nous serons sans cesse dans une quête éperdue de reconnaissance, de compassion, d’amour et de bienveillance.

En cessant d’endosser le costume de la victime, on peut reprendre le pouvoir sur sa vie et commencer à chercher comment se donner à soi, ce que l’on cherche que les autres nous donne

Voilà, si vous avez aimé cette vidéo, si vous vous êtes reconnus, ou avez reconnu quelqu’un, dites-le-moi dans les commentaires, si vous aimez mon travail et ce que je fais, abonnez-vous à cette page, c’est ce qui me fera le plus plaisir, vous pouvez aussi liker, partager, et si vous voulez recevoir mon e-book gratuitement, tous les liens se trouvent en barre d’infos et rappelez-vous : La vie vous veut du bien ! À très bientôt !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *