Comment alléger la charge mentale?

Plus le temps passe, plus nos rythmes de vie s’accélèrent. Tout le monde, et plus particulièrement les femmes, a en permanence des dizaines de dossiers en tête. Travail, éducation des enfants, projets à réaliser, obligations administratives… À peine une tâche terminée, en voici déjà dix autres qui s’ajoutent à une liste qui ne cesse de s’agrandir. Pour ne pas se laisser submerger et éviter le burn-out, il existe 4 astuces permettant d’alléger sa charge mentale… Car notre priorité numéro 1 devrait toujours être de vivre sereinement !

Relax !

Jamais vous ne pourrez améliorer les choses en ayant constamment la tête dans le guidon !
Si vous avez l’habitude de lire mes articles, mon premier conseil ne devrait pas beaucoup vous surprendre ! Que voulez-vous… Lorsque l’on est en difficulté, la première chose à faire est toujours la même : prendre un peu de recul pour changer de point de vue sur ce que l’on vit. Jamais vous ne pourrez améliorer les choses en ayant constamment la tête dans le guidon !

e conseil est tout particulièrement valable pour la charge mentale. Je le sais bien, il est très difficile de prendre du recul lorsque le problème est justement d’en avoir plein la tête ! Les neurosciences sont pourtant formelles : un simple changement d’attitude peut modifier en profondeur notre manière de percevoir le réel.

Cela peut sembler impossible, ou même contre-productif, mais c’est pourtant essentiel. Si vous vous sentez débordé, avec des milliards de choses en tête et la sensation d’étouffer devant des tonnes d’obligations, le plus urgent est de faire un pas de côté pour décompresser. Ayez le courage de vous détacher et de sortir de la négativité ! Détendez-vous, prenez votre temps, osez dire « Stop ! »…  Lorsque le cerveau surchauffe, un seul remède à adopter : lâcher du lest !

Les clefs de votre passé

Perdez du temps !

Vous avez bien lu… Lorsque la surcharge mentale pointe le bout de son nez, votre deuxième priorité doit être d’accepter de perdre du temps.

Quand on est en surcharge, sitôt levé on a déjà l’impression d’être débordé et qu’une semaine ne suffirait pas pour faire ce que l’on est supposé faire en une seule journée ! Le réflexe des personnes en souffrance est toujours le même : chercher à aller le plus vite possible pour boucler coûte que coûte ce qui doit être bouclé. Cela ne pourra jamais fonctionner… Avec cette attitude, le stress ne peut que s’accumuler, et la panique augmenter. Finalement, tout est bâclé, et l’on termine sa journée avec un sentiment de frustration très désagréable. Les personnes en surcharge mentale sont souvent de grands perfectionnistes Bien faire les choses est essentiel pour vous, alors faites ce qu’il faut pour cela !

Je vous demande donc simplement une chose : la prochaine fois que vous vous sentirez terriblement débordé, arrêtez-vous simplement. Acceptez de « perdre du temps » et de vous poser un instant afin de dresser une liste de vos priorités. Aucun doute à ce sujet, certaines tâches qui vous semblent impératives peuvent attendre ! Lorsque l’on est surchargé, on se coupe de ses priorités. La panique aidant, tout nous semble urgent…

Réglez en priorité les choses vraiment indispensables et importantes. Il n’y a que de cette manière que vous pourrez bien faire les choses, en ayant le sentiment d’avancer dans vos projets.

Au lieu de passer votre temps à faire ce qui est urgent, faites ce qui est important.
Au lieu de passer votre temps à faire ce qui est urgent, faites ce qui est important. Votre santé, votre famille, votre bien-être sont importants. Votre travail, le contenu de votre réfrigérateur, le classement de vos papiers sont secondaires et ne devraient jamais passer avant. Et pourtant, nous avons très souvent tendance à nous occuper de nous en dernier ou même carrément à nous oublier totalement, d’où l’inconfort de la charge mentale.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

Prenez soin de vous

En faisant votre liste de priorités, il y a une chose qui devrait toujours être au sommet. Si vous vous sentez débordé, à bout, constamment dans un rush... avant même de régler ce qui doit être réglé, veillez à vous réserver quelques plages de temps libre afin de vous occuper uniquement de votre bien-être. Cela vous permettra de baisser la pression, et d'adopter un point de vue plus réaliste et positif sur ce que vous avez à faire. C’est à cette condition que vous sentirez diminuer la charge mentale qui pèse sur vous.

Réservez-vous au moins une heure par jour, et une demi-journée dans la semaine. Lecture, sport, relaxation, promenade, jardinage, expos, cuisine séries TV ou farniente... Peu importe ce que vous ferez de ce temps libre. L'important est de vous faire vraiment plaisir, et de vous laisser guider par vos envies. Ne culpabilisez pas, vous le méritez !

J'en suis convaincue, seules les personnes devenues maîtresses dans l'art de créer du temps pour soi peuvent être véritablement efficaces, et réaliser des choses qu'elles pensaient jusqu'alors impossibles.

Comptez sur les autres

Les personnes qui sont toujours débordées ont généralement deux problèmes : elles ont beaucoup de mal à déléguer, et elles ne savent pas dire non. Peur de blesser l'autre, peur de déranger, grand besoin de tout contrôler et forte exigence envers elles-mêmes et les autres... Tout cela les empêche de lâcher-prise et de s'organiser correctement.

Travailler sur votre perfectionnisme vous permettra de vous observer avec davantage de tendresse et de bienveillance. Vous n'êtes pas un superhéros, il est temps pour vous de sortir du mythe de Wonder Woman. Vous êtes un être humain, acceptez-le une fois pour toutes !

Vous faites de votre mieux, et vous voulez simplement le meilleur pour vous et votre famille. Vous pouvez en être fier !

Cependant, il est grand temps d'accepter que les choses ne soient pas faites exactement comme vous le souhaitez, et de déléguer certaines tâches. En demandant à vos enfants de faire le ménage ou de tondre la pelouse s'ils sont en âge de le faire, à votre mari de préparer le dessert pour le repas du dimanche, ou à votre voisin informaticien de vous aider à supprimer les virus de votre ordinateur... vous vous faciliterez grandement la vie.

À l'inverse, lorsque vous êtes débordé et que l'on sollicite votre aide, osez dire non ! Vous vous ferez un plaisir de rendre service lorsque vous aurez davantage de temps, mais vous ne pouvez tout simplement pas le faire pour le moment. J'en ai conscience, dire non est parfois très difficile. Vous trouverez ici plusieurs pistes qui pourront vous aider à vous protéger et à vous affirmer avec bienveillance.

Lorsque l'on est débordé, et que la moindre seconde nous est comptée, le plus urgent est toujours... de s'arrêter. Prendre le temps nécessaire pour faire le point, adopter un point de vue positif sur les choses et s'occuper de soi devrait toujours être une priorité. N'oubliez pas non plus que vous pouvez compter sur les autres pour vous aider en cas de rush. Lorsque les choses se seront un peu calmées, vous vous ferez un plaisir de rendre la pareille !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *