Développement personnel. Les pièges à éviter

Aujourd’hui, plus que jamais, on baigne dans la recherche du mieux-être et dans ce cas-là, on tombe inévitablement sur des concepts et des outils de développement personnel.

C’est peut-être de cette façon que vous me lisez en ce moment. Et même ceux qui se disent qu’ils sont là pour la parentalité obtiennent de ma part des conseils de développement personnel aussi.

Lorsque j’ai commencé mon cheminement, le développement personnel n’existait pas, moi ce que j’ai étudié, c’est la psychologie et la philosophie. C’est très proche et en même temps très différent.

Ce que je constate, c’est que les coachs pullulent et je vois trop souvent des pièges dans lesquels les gens tombent malgré eux, car, difficile dans la sphère d’Internet, de séparer le bon grain de l’ivraie et donc de s’y retrouver au milieu de tout ça !

Rassurez-vous, ici vous êtes au bon endroit !

Cependant, il y a des pièges à éviter lorsque vous suivez des gens ou leurs conseils, des pièges pas toujours évidents à repérer.

Guide ou gourou ?

Par exemple, avec ce que je sais de la psychologie, je pourrais tout à fait manipuler les gens, leur dire tout ce qu’il faut pour qu’ils m’adulent et m’élèvent au rang de gourou. C’est aussi pour cela que durant des années, j’ai refusé de faire du coaching en individuel. Il me tenait à cœur que les personnes se rendent compte que l’autre n’est qu’un guide et que tout le monde est capable (en étant accompagné de la bonne manière, et même à distance sans avoir aucun contact) de se transformer.

Depuis quelques années, je me suis mise au coaching notamment à travers mes immersions puis plus récemment en accompagnant individuellement. Et je vois bien que les gens viennent me voir en croyant que c’est moi qui vais trouver les solutions pour eux. Que c’est moi qui détiens les réponses ! Que c’est encore moi qui suis capable de les aider !

C’est vrai et c’est faux !

C’est un peu comme si vous deviez vous rendre dans le désert. Vous n’iriez pas seul, vous auriez un guide qui connait le chemin, les pièges à éviter, les centres d’intérêt, les meilleurs trajets, ce qu’il faut faire en cas de tempête ou de forte chaleur…

Mais ce n’est pas lui qui marche à votre place. Ce n’est pas lui qui est à même de savoir ce qui va vous séduire ou pas. Ce n’est pas lui non plus qui ressent ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin de faire ou pas.

C’est juste un guide qui fait de son mieux pour vous proposer les meilleures options.

Le développement personnel n’a rien de magique. Et ceux qui le pratiquent ne sont pas des magiciens non plus. C’est vrai que l’égo est bien content quand il entend « tu as changé ma vie Noémie ». Mais je sais bien moi que je n’ai changé la vie de personne.

J’étais juste là, au bon moment, pour poser les bonnes questions, donner les bonnes pistes, mettre sur la bonne voie, accompagner avec tout mon amour et mon professionnalisme, ne pas lésiner sur les moyens mis en œuvre, être attentive au moindre mot, geste, fuite… Et surtout, être confiant et aimer tellement les gens que j’arrive à leur faire voir ce qu’ils ne voient pas et à le révéler. Si je devais me définir, je dirais que je suis un révélateur de joie pour nombre de gens et qu’une fois connectés à cette joie, on arrive à faire des miracles.

Etre responsable de sa réussite

Mais le boulot, ce n’est jamais moi qui le fais ! Si la personne n’est pas réceptive. Si elle ne se jette pas à l’eau. Si elle procrastine… Je ne suis pas responsable.

Et si je ne suis pas responsable de ça, je ne suis pas plus responsable de sa réussite. Cela lui appartient et même si je suis touchée par la reconnaissance, je ne suis pas dupe. Je ne change pas les vies, je mets tous les moyens pour que les personnes y arrivent seules et c’est ma plus grande satisfaction.

C’est pourquoi un des premiers pièges est de faire très attention à la qualité de l’accompagnement ou des ressources que l’on vous donne. Tout ne peut pas s’adapter à tout le monde et un coach ne devrait jamais être celui qui sait. Car personne d’autre que vous ne sait mieux que vous ce qui est bon pour vous.

Et si cela vous intéresse, je vous ai préparé une vidéo dans laquelle je répertorie d’autres pièges à éviter en développement personnel que l’on soit accompagné ou pas.