Mon enfant n‘a pas d’amis

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici

Votre enfant n’a pas d’amis, il est seul, même dans la cour de l’école ; il n’est jamais invité aux fêtes d’anniversaires, il est rejeté par les autres et vous ne savez pas comment faire pour l’aider.

Dans cette vidéo je vais vous donner quelques clefs pour aider votre enfant à rencontrer plus d’amis et surtout à dédramatiser cette situation et pouvoir lui redonner confiance en lui et ne pas le réduire à l’enfant qui est sans arrêt exclu, rejeté et mis de côté par les autres.

Les clefs de votre passé

-première chose : apprendre à distinguer les enfants qui sont un peu solitaires et qui cultivent cette solitude. Le manque d’amis vient-il de vous, c’est-à-dire, que vous lui dites qu’il n’est pas invité, qu’il n’a pas beaucoup d’amis, qu’il ne parle pas tellement des autres. Il emmène un livre à la récréation et cela ne le dérange pas, il ne s’en plaint pas, ou bien est-ce votre enfant qui préfère être solitaire, ce n’est pas grave ! Si lui ne le vit pas mal, n’intervenez pas, attendez qu’il vous en fasse la demande. Vous pouvez le questionner, mais s’il n’est pas malheureux de cette situation, évitez de dramatiser ou de mettre des problèmes là où, peut-être,  il n’y en a pas !

Si votre enfant se plaint, j’ai connu ça avec deux de mes trois filles, qui pendant toute la phase du Primaire, se sentirent très seules, parce que très peu invitées, très peu invitées dans les groupes de jeux, un peu mises à l’écart ou en tout cas ressenti comme tel.

Ça, c’est douloureux parce qu’on a un enfant qui rentre à la maison et qui vous dit : « je n’ai pas d’amis, il n’y avait personne pour jouer avec moi à la récréation », Ça, c’est effectivement douloureux !

La posture que j’aie adoptée personnellement, c’était de toujours dédramatiser la situation. D’expliquer que cette situation ne sera pas définitive, qu’aujourd’hui c’est comme ça, il y a des groupes qui se sont formés, que peut-être elle n’arrive pas à trouver sa place au sein de ce groupe ; il y a également l’attitude de l’enfant, car, est-ce que lui-même ose aller vers les autres, ou bien attend-il qu’on vienne le chercher ? Il y a des enfants qui attendent que l’on fasse des pas vers eux et les autres ne sont pas forcément contre le fait de jouer avec eux, mais ne vont pas pour autant les chercher et les inviter.

Il est peut-être important d’essayer de trouver et de comprendre avec votre enfant ce qui fait qu’il est seul.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

-Deuxième chose : ce que j’ai mis en place, c’était d’inviter beaucoup  les autres. Parce que, si l’on veut que notre enfant développe des amitiés, si lui-même a du mal à s’intégrer à un groupe à l’école, il est sûr que lorsqu’il y a beaucoup de monde, c’est plus difficile que lorsqu’il est seul avec quelqu’un et qu’il joue tout l’après-midi avec, ce qui va tisser des liens. Invitez des amis qu’il aura choisis lui et organisez des goûters le mercredi ou le samedi, des pyjamas parties ; prenez l’initiative d’inviter des enfants à la maison et vous verrez, pour moi ça a marché, que peu à peu, les autres enfants apprennent à mieux le connaitre.

N’invitez pas toujours la même personne parce que ce n’est peut-être pas la bonne pour nouer une amitié, et demandez à votre enfant vers qui il est, spontanément, attiré.

Faites ça, c’est important et ça va aider votre enfant à se sociabiliser. En tout cas, pour mon enfant, cela a été un booster.

Cela va permettre à votre enfant de développer de l’amitié en dehors de la maison.

-Troisième chose : Inscrivez-le également à des activités extra-scolaires où il va être en lien avec les autres, des sports collectifs par exemple où ils sont bien obligés de jouer ensemble, ou des activités de communication comme le théâtre.

Inscrivez-le à des activités qui vont développer son relationnel. Ce sera des gens différents de ceux qu’il a à l’école et là, pareil, vous pouvez inviter ces enfants à venir jouer chez vous pour que se développent des amitiés et que votre enfant se rende compte qu’il peut avoir des amis.

-Quatrième chose : parlez à votre enfant. J’ai beaucoup fait ça avec ma fille en lui disant que ce n’était pas de sa faute, que c’était souvent comme ça dans les petites classes, que personnellement quand j’étais petite j’avais des difficultés à avoir des amis et que ce n’est pas grave ! Dédramatisez ! Votre enfant va être malheureux et cela va être votre coeur de maman ou de papa qui va souffrir. Moi, j’avais une de mes  filles qui me disait : « maman, je suis toute seule… », elle emmenait des livres à l’école parce qu’elle n’avait personne pour jouer avec elle. Et, je peux vous dire que maintenant elle a plein d’amis ! La deuxième depuis qu’elle est au collège a aussi beaucoup d’amis, cela se règle donc, mais cela se règle d’autant plus qu’on les aide à y croire, c’est très important !

Lorsque vous invitez leurs amis à la maison, observez comment votre enfant réagit. Est-ce qu’il prête ses jouets facilement, est-ce qu’il veut commander, comment se comporte-t-il avec les autres, parce que peut-être qu’il y a quelque chose à chercher dans son comportement qui expliquerait que les autres enfants n’aillent pas spontanément vers lui. Bien entendu après, il ne s’agit pas de dire à votre enfant qu’il est trop égoïste par exemple, trop autoritaire ou autre. Ne lui collez pas d’étiquettes, essayez juste de lui expliquer que quand on veut développer des amitiés il est important de laisser la place aux autres, de faire des concessions, de ne pas toujours vouloir prendre le pas sur les autres, qu’il est important de partager. Donnez-lui des clefs pour qu’il comprenne comment fonctionne les relations et comment développer de belles amitiés à son tour.

Conseillez-le, mais ne le jugez pas ! N’intervenez pas non plus s’il ne le souhaite pas. Il est possible qu’il vous dise qu’il ne désire pas que vous vous en occupiez. Cela le regarde, respectez ses choix.

J’espère sincèrement que cette vidéo vous aura plu, en complément, vous êtes libre de télécharger mon e-book, vous trouverez tous les liens en barre d’infos, n’oubliez pas de liker, de commenter et de partager cette vidéo, et nous nous retrouvons prochainement.

N’oubliez pas qu’il n’y a pas de parents parfaits, il n’y a que des parents qui font de leur mieux !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *