Il ne veut pas aller à l’école

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Nous nous retrouvons une fois encore dans la série : « il ne veut pas » et, aujourd’hui, votre enfant ne veut pas aller à l’école.

Première chose à faire, je le dis souvent dans mes vidéos, cherchez à comprendre pourquoi tout à coup votre enfant ne veut pas aller à l’école. Qu’est-ce que cela cache ? On a tendance à minimiser les émotions de nos enfants parce qu’on « présuppose » qu’ils font des caprices. En fait, un enfant peut faire des caprices, dans le sens de se rouler parterre, mais, pour moi, qu’on l’appelle caprice ou pas, cela cache un malaise, un mal-être, quelque chose en tout cas. Peu importer ce que c’est, votre enfant ne fait pas d’un coup exprès de se dire : « tiens j’ai bien réfléchi cette nuit, je vais bien embêter mes parents, pour ça j’ai trouvé une astuce, je n’ai pas envie d’aller à l’école » ! Il n’a peut-être, en effet, pas envie d’aller à l’école, mais pourquoi ? Que se cache-t-il derrière ce refus ? Il est important de le questionner, d’être dans une écoute bienveillante et sans jugement parce que si vous avez l’habitude de le juger, de lui dire : « oui, là je sais bien, tu te moques encore de moi, j’ai bien compris que tu essayais de me faire un caprice », votre enfant va se fermer et il ne sera pas enclin à vous livrer son ressenti et ce qu’il a au fond du cœur.

Ouvrez le dialogue, essayez de comprendre et pour ça, mettez-vous en empathie avec lui : « mon chéri, mais qu’est-ce qu’il s’est passé à l’école pour que tu n’aies plus envie d’y aller ? Tu veux bien me le dire ? Parce que je ne peux pas t’aider si tu ne me le dis pas. J’ai besoin de comprendre pourquoi tu n’as pas envie d’aller à l’école ». 

Peut-être qu’il s’est passé quelque chose avec un camarade, peut-être que la maitresse a fait une remarque qui l’a blessé, peut-être qu’il est victime de quelque chose à l’école ; il peut se passer des choses graves, en tout cas dans le ressenti de l’enfant, se sentir rejeté par exemple, abandonné, humilié et donc, il n’a pas envie d’aller à l’école, et ça, quel que soit l’âge de l’enfant. Soyez vraiment, très attentif parce que parfois, ce comportement-là cache quelque chose de grave pour lui, quelque chose qu’il ne sait pas gérer, il a besoin de votre soutien et de votre écoute.

Une fois que vous avez trouvé ce qui le dérange, il y a trois scénarios possibles :

soit vous avez réussi à apaiser ses craintes, ses peurs, ses doutes et il est ok pour retourner à l’école, parce que vous avez pris le temps de bien discuter avec lui, de lever la peur qui se cachait derrière  ce refus, c’est passé, on a fait un gros bisou, un gros câlin, on l’a rassuré, peut-être a-t-on pris des mesures, aller voir la maitresse ou parler à la maman de tel enfant, et votre enfant est rassuré, il accepte d’aller à l’école, tout va bien !

Deuxième scénario, si vous sentez que malgré le fait qu’il ait réussi à se livrer un peu, il est encore réticent à l’idée d’aller à l’école parce qu’il reste encore des émotions en lui, là, je vous conseille ma méthode « TELE » ; vous allez la retrouver sur cette chaine dans la playlist « parentalité », vous verrez méthode TELE, vous tapez dans la barre de recherche TELE, en majuscules qui veut dire : Technique Express de Libération Emotionnelle, vous allez faire ça avec lui et vous allez voir, normalement, en 5 minutes c’est réglé ! Cette méthode est magique, surtout, utilisez-la, quelles que soient les émotions qui traversent vos enfants, vous allez voir, c’est vraiment fantastique, mes enfants le font et continuent à le faire, c’est quelque chose que j’ai inventé et qui marche super bien, surtout chez les enfants. Ça marche aussi pour les adultes d’ailleurs !

Le troisième scénario, c’est que votre enfant, malgré tout ça, il refuse toujours d’aller à l’école, il n’a peut-être pas réussi à se confier totalement à vous, il n’est peut-être pas complètement rassuré, si vous le pouvez, faites une exception ! Si vous ne pouvez pas ce jour-là, dites-lui : « écoute, aujourd’hui ce n’est pas possible, je n’ai personne pour te garder, j’ai une réunion très importante, si j’avais pu l’annuler, je l’aurais fait pour rester avec toi parce que je sens que c’est important pour toi, mais, si tu le veux toujours, demain tu ne vas pas à l’école et nous restons tous les deux à la maison.

Vous allez profiter de ce temps avec lui, pour aller chercher réellement ce qui se cache ; le but, ce n’est pas de ne plus l’envoyer à l’école, d’ailleurs, vous pouvez lui expliquer que l’école est obligatoire et qu’il doit y aller, que c’est important pour lui et que surtout, quel que soit le problème qu’il rencontre à l’école, ce n’est pas en le fuyant qu’on le résout ; cela enseigne à votre enfant qu’il faut se confronter aux difficultés et que vous êtes là pour lui.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »