Comment éviter une crise quand mon enfant s’oppose

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Alors, gérer la crise d’un enfant qui s’oppose va se faire en 3 étapes :

Première étape : lui expliquer les conséquences de son refus et ce qu’il va en résulter pour lui ; c’est important, plutôt que d’insister en lui disant plusieurs fois par exemple : « mets tes chaussures, débarrasse la table ou va te brosser les dents », il est préférable de lui expliquer ce qu’il va se passer s’il ne le fait pas. Attention, ce n’est pas pour lui donner une punition du style : « si tu ne mets pas la table, tu ne mangeras pas ce soir » ! Non, ça, c’est une punition, votre enfant va continuer à dire non, vous allez vous sentir un peu bête en vous disant, on fait quoi maintenant, si on ne lui donne pas à manger pour que finalement dans une heure, on lui dise que c’est bon qu’il peut manger, parce que vous allez culpabiliser de l’envoyer au lit le ventre vide ! On ne fait pas comme ça, on lui explique. Comment ? Tout simplement en lui disant : je t’ai demandé de mettre tes chaussures et tu les mets parce que tu as compris que nous allions sortir et que tu ne peux pas marcher en chaussettes dehors, soit tu refuses de les mettre et tu sors comme ça, mais la prochaine fois je ne t’emmène pas au parc, je te fais garder et je fais les courses sans toi, parce que si tu n’as pas de chaussures, c’est compliqué ».Pour un enfant qui ne veut pas se brosser les dents, même chose : « je vois que tu refuses de te brosser les dents, tu as compris que si tu ne te brossais pas les dents, elles seraient sales, ça risque de faire des caries, ça sent très mauvais et donc demain, tu iras à l’école avec une haleine de putois, ou de chacal » ! 

Les clefs de votre passé

Dites-lui les choses, et laissez-le réfléchir parce que, si vous ne rentrez pas dans un rapport de forces, très souvent cela se dissout et l’enfant va aller se brosser les dents de lui-même parce qu’il va comprendre et il va voir qu’il n’y a pas de réaction, car, souvent quand un enfant s’oppose, il s’oppose à vous et à votre demande ; par pour vous embêter, mais parce qu’il teste vos limites. S’il voit que finalement vous n’êtes pas agacé par son agissement, il va lâcher du lest puisque cela ne sert à rien d’être dans un rapport de forces, puisque vous n’êtes pas là-dedans. Et si cela ne marchait pas ? Si votre enfant continuait ? C’est pareil, persister à maintenir le dialogue et lui dire : « tu as quand même compris que si tu refuses de t’habiller, que tu continues à vouloir jouer, nous allons arriver en retard à l’école, je vais me faire gronder, tu vas te faire remarquer, je vais arriver en retard à mon travail et je sais bien que tu ne souhaites pas que je me fasse gronder en arrivant au boulot, alors, que se passe-t-il, es-tu d’accord maintenant pour mettre tes chaussures, as-tu bien compris pourquoi c’était important ? »

Deuxième étape : elle ressemble à la première, mais elle permet à nouveau de ne pas rentrer dans un rapport de forces et à mettre l’enfant face à ses responsabilités. L’inviter à la coopération parce qu’il comprend pourquoi c’est important pour vous et pour lui aussi.

Troisième étape : si vous n’y arrivez toujours pas, c’est de lui demander une alternative, de lui dire : « ok, je vois que tu persistes à refuser d’aller te laver les dents, mettre tes chaussures ou mettre la table, que me proposes-tu à la place, qu’est-ce que l’on va faire si tu ne veux pas mettre tes chaussures, tu ne vas pas aller à l’école, qu’est-ce que l’on va faire ? Si tu ne veux pas te laver les dents, tu préfères avoir des caries ? Qu’est-ce que tu proposes ? Peut-être préfères-tu qu’on le fasse plus tard, que tu souhaites changer de chaussures ? Donne-moi une alternative, qu’est-ce que tu veux, toi, qu’est-ce que tu me proposes ? » Le laisser et voir ce qu’il va vous dire ; certains enfants, et moi j’ai eu ça avec mes filles, elles s’opposaient avec beaucoup de virulence, en fait, elles n’aimaient pas recevoir des ordres ! Elles ne voulaient pas qu’on leur dise quoi faire.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *