4ème accord Toltèque. Faites de votre mieux

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Aujourd’hui, je vous livre le quatrième et dernier accord Toltèque issu du livre de Miguel Ruiz dont vous allez trouver les coordonnées en barre d’infos si vous souhaitez vous le procurer pour développer davantage ces 4 accords Toltèques. Je vous recommande la lecture de ce livre parce que c’est un livre de développement personnel qui est la base de cedit développement personnel, j’ai envie de dire, et en plus, c’est très bien écrit et plein de sagesse.

Alors, ce quatrième accord Toltèque: « faites de votre mieux », que veut-il dire ? Cela veut dire plusieurs choses : 

-La première chose, c’est qu’il faut arrêter ce perfectionnisme, car, on met souvent la barre très, très, haute et quasiment inatteignable, et cela nous empêche de voir les petits pas du progrès, on ne voit pas tout ce qui va bien chez nous ; bref, on se met la barre tellement haute que l’on n’est jamais content finalement. On est toujours déçu, on en veut toujours plus, on n’est jamais satisfait et, comment être heureux dans un monde où l’on est toujours en insatisfaction ?

Voilà ce que veut dire: « faites de votre mieux », cela veut dire que l’on n’est pas parfait, qu’on le sait et qu’on l’accepte et que l’on décide de s’améliorer, que l’on valorise les petits pas, les petits progrès, ne serait-ce que l’intention tout simplement d’avoir envie de faire de son mieux ! Ça, c’est extrêmement important.

-La deuxième chose,  faire de votre mieux, c’est cesser de se juger. Cesser d’être dur avec soi-même parce que ce qui fait que l’on est malheureux, c’est que l’on exige de soi des choses trop ambitieuses également ; on occulte toutes les qualités que nous avons au profit de nos défauts, c’est-à-dire que l’on va vraiment accentuer ce qui ne va pas bien chez nous et focaliser notre attention là-dessus : « je ne suis pas assez jolie, pas assez jeune, pas assez grosse, pas assez petit, je n’ai pas fait assez d’études, je ne suis pas assez connu, pas assez performant, pas assez bonne cuisinière », bref, on voit tout ce qui ne va pas, tout ce que l’on aimerait développer, et l’on ne voit pas tout ce que l’on sait déjà faire de bien et tout ce que l’on fait déjà de bien. On va mettre l’accent sur nos défauts plus que sur nos qualités et, ce faisant, l’on crée des frustrations à l’intérieur de soi alors qu’en fait, il y a plein de choses que l’on fait bien et que ce n’est déjà pas si mal !

Faire de son mieux, c’est aussi s’accepter tel que l’on est, valoriser qui l’on est et les petits progrès que l’on fait. Ça aussi c’est important, car souvent, on les occulte. On occulte les petits pas, parce que c’est ça le chemin de toute vie humaine, personne ne change en claquant des doigts, personne n’a des changements qui arrivent de façon brutale ; cela peut arriver, du jour au lendemain on peut basculer, mais c’est une succession de petits pas qui, mis les uns derrière les autres, jour après jour, ont fait que l’on est arrivé à ce résultat. On est très impatients, on voudrait que cela aille vite, on voudrait réussir rapidement, et de ce fait, on ne valorise pas les petits progrès du quotidien alors que c’est important de se valoriser, de s’encourager, d’être son meilleur coach, son meilleur ami, son meilleur supporter, parce que c’est ça qui va nous aider à tenir dans la durée, c’est ça qui va faire en sorte que l’on va pouvoir user de persévérance, de patience, de détermination et de discipline qui sont les 4 ingrédients de ma méthode DDPP (Discipline, Détermination, Persévérance, Patience), sans ces 4 ingrédients, on n’obtiendra rien parce que rien ne se fait en claquant des doigts !

Peut-être, allez-vous me dire : « si, il y en a qui du jour au lendemain connaissent la célébrité » ! Oui, il y a deux écoles à ça, il y a ceux qui ont travaillé longuement et durement pendant des années sans voir l’ombre ni même le signe d’une quelconque, célébrité, mais qui, à force de persévérance, de détermination, de discipline et de patience, ont effectivement réussi, je pense, notamment, à J.K Rowling qui a écrit Harry Potter, belle saga, et qui a dû travailler, elle a écrit 7 tomes, vous avez vu, le premier n’est pas très gros, mais, plus on avance dans la saga et plus c’est important, elle a donc beaucoup écrit et pendant qu’elle écrivait, elle ne savait pas si cela allait porter ses fruits ou pas ! J’espère qu’elle s’est satisfaite simplement d’avancer, de donner le meilleur d’elle, d’être contente de ce qu’elle faisait, sans être dans une recherche de perfection, mais que simplement satisfaite et qu’elle a pris du plaisir à faire ce qu’elle faisait, et à la fin, cela a eu le succès que l’on connait.

L’autre version, on se dit que certaines personnes sortent de l’ombre du jour au lendemain, oui, mais, pour garder cette célébrité, il va falloir après valoriser les petits pas, parce que, réussir une chose une fois, ce n’est déjà pas si mal, tout le monde n’arrive pas à de grandes réussites comme ça, mais, dans la durée, que va-t-il se passer ? Comment cela va-t-il évoluer, comment on va faire pour maintenir ça ? Or, si l’on ne cherche pas à faire juste de son mieux, on risque d’être malheureux dans ses attentes qui sont parfois inatteignables !

Je vous répète ce quatrième accord Toltèque : « faites de votre mieux », cela vous évitera de vous maltraiter, de vous juger et de ne pas être suffisamment conscient des petits progrès que vous faites chaque jour !

 

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »