Comment utiliser le pouvoir de l’imagination

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Comment utiliser le pouvoir de votre imagination ? C’était il y a bien longtemps, vous avez certainement entendu parler de lui, il s’agit d’Émile Coué de La Châtaigneraie qui avait remarqué que l’imagination était très importante et même supérieure à la volonté.

Cet avant-gardiste disait : « l’alcoolique, comme le malade, veulent arrêter de boire ou guérir, mais la volonté à elle seule ne suffit pas. » Et il avait constaté que les patients qui guérissaient s’imaginaient guéris. Et c’est ce qui faisait la différence entre ceux qui avec les mêmes maladies décédaient ou voyaient leurs symptômes empirer et ceux qui voyaient des rémissions. Alors, il a étudié cela pendant très longtemps. Il est aujourd’hui le père de la pensée positive.

Donc, on se sert beaucoup aujourd’hui de ses recherches et elles ont été encore plus développés maintenant avec les neurosciences. On a pu s’apercevoir qu’effectivement l’imagination, notre imagination et nous en avons toute une, était supérieure à la volonté et que pour réaliser ce que nous voulions, il fallait d’abord l’imaginer dans sa tête. Vous êtes d’accord si je vous dis qu’avant de créer une voiture, il a fallu envisager dans son esprit, imaginer à quoi ressemblerait cette voiture avant de faire une table, une chaise, un avion, ou un vase et plein d’autres choses encore. 

Il faut savoir aujourd’hui que tout ce que vous vivez en ce moment, vous l’avez créé, imaginé et désiré dans votre esprit avant que cela se matérialise dans votre vie. Souvent, on le fait plutôt en négatif. C’est-à-dire qu’on s’imagine avoir des dettes, on s’imagine ne pas y arriver, on s’imagine que cela va être difficile et forcément, on va attirer à nous comme un aimant des circonstances et des situations qui vont conforter notre imagination. 

Alors, autant mettre cette imagination au service de vos rêves, au service de ce que vous voulez devenir. Alors demandez-vous maintenant qui voulez-vous être, devenir, avoir ou faire comme expérience ? Puis commencez à imaginer comment serait votre vie si vous étiez, faisiez, aviez tout ce que vous désirez.

Quand on observe les enfants, ils ont une imagination débordante. Tout à coup, ils sont chevaliers, justiciers, explorateurs, princesses et autres personnages. Ils n’ont pas de limites à leur imagination et quand ils jouent, ils mettent en place tous leurs sens, toutes leurs émotions pour faire que ce rêve soit réel. 

Eh bien mettre, s’imaginer, avoir, posséder ou faire quelque chose, c’est exactement la même chose. On peut faire appel à la visualisation créatrice qui va permettre justement en nourrissant dans votre esprit les choses que vous voulez obtenir, cela va permettre à votre inconscient d’attirer à vous les opportunités qu’il vous faut pour réaliser ce rêve. Votre inconscient ne fait pas la différence entre une expérience réellement vécue et une expérience que vous avez imaginée dans votre tête, à condition de faire comme si c’était vrai. 

Il ne suffit pas de faire venir une image mentale dans votre tête, il faut vivre la situation. Vous imaginez comment vous vous sentiriez si vous aviez, si vous faisiez, si vous obteniez tout ce que vous désirez. Alors pour vous prouver le pouvoir de cette visualisation, je vais vous proposer un exercice. Vous pouvez mettre en pause cette vidéo et aller chercher un morceau de scotch, un post-it, une gommette, enfin quelque chose qui va pouvoir coller sur un mur sans faire de dégâts. Puis, vous revenez.

Maintenant, on peut commencer cette expérience et vous allez voir que c’est extrêmement puissant. Je vais vous proposer donc de mettre votre main devant vous, votre doigt pointé devant vous. Vous allez regarder votre doigt. Puis, vous allez faire pivoter votre corps et votre tête en allant le plus loin possible avec votre bras et votre tête sans bouger les pieds. Seul le bassin tourne, mais vos deux pieds sont parfaitement ancrés dans le sol. Vous n’avez pas le droit de bouger les pieds. Donc, vous tournez au maximum de vos possibilités, allez encore plus loin, encore plus loin et puis vous visualisez sur le mur derrière vous. Donc, il faut qu’il y a un mur derrière vous. C’est mieux. Vous visualisez l’endroit où vous vous êtes arrêté et vous allez déposer votre scotch à l’endroit précis où votre bras s’est arrêté. Surtout, essayez d’aller le plus loin possible. Je vous laisse aller mettre la vidéo en pause et aller coller le bout de scotch ou la gommette, le post-it, enfin ce que vous avez à votre disposition. 

Et maintenant, je vais vous proposer de fermer les yeux. Vous allez fermer les yeux et vous allez imaginer votre doigt, votre bras qui se lève avec votre doigt au bout. N’ouvrez pas les yeux. Surtout, ne le faites qu’en imagination. Donc voilà, vous levez le bras. Vous ne le faites pas, vous imaginez simplement. Vous levez votre bras. Vous tendez votre doigt. Et maintenant, vous allez tourner votre buste. Vous allez faire exactement ce que je vous ai demandé de faire en vrai, mais en imagination. 

Vous allez tourner avec votre doigt. Vous allez voir le bout de scotch sur le mur et allez au-delà de ce scotch. Voilà ! Vous allez dépasser ce scotch, tourner, tourner, tourner et vous voir aller encore plus loin que là où vous étiez arrêté. Quand cela sera le cas, vous pourrez revenir, rouvrir les yeux.

Et maintenant que vous avez fait cela, je vous propose de refaire l’expérience. Vous allez lever votre bras, tendre le doigt devant. Les pieds bien ancrés dans le sol, vous allez tourner, tourner, tourner, les yeux grands ouverts cette fois et vous allez voir que comme vous l’avez imaginé, vous allez aller beaucoup plus loin alors que la première fois, vous ne pouviez pas aller au-delà.

Cet exercice pour vous prouver à quel point l’imagination vous permet de dépasser vos limites. Il faut savoir que l’imagerie mentale a été utilisée tout d’abord pour les sportifs de haut niveau parce qu’on s’est rendu compte qu’en leur faisant visualiser la victoire ou en faisant visualiser justement des gestes très techniques, par exemple à l’escrime ou au football, une passe, quelque chose, eh bien après puisqu’on l’avait fait en imagination plusieurs fois, notre corps savait reproduire. 

Donc, on a beaucoup et on utilise encore beaucoup l’imagerie pour les sportifs, mais on peut la mettre au service aussi de notre propre vie, de nos rêves et de ce qu’on veut réaliser. Car comme l’a dit Antoine de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.