Comment guérir ses blessures ?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Comment guérir ses blessures ? Pour ça, il faudrait savoir que l’on porte en nous des blessures. Ces blessures, Lise Bourbeau en a parlé dans un livre qui s’appelle : « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même. » Je vous mettrai le lien en barre d’infos. Elle les a regroupées au nombre de cinq : la blessure de rejet, la blessure d’abandon, la blessure d’humiliation, la blessure d’injustice et la blessure de trahison. Pour résumer : on a tous, dans notre enfance, eu des blessures émotionnelles qui nous ont marqués et qui font aujourd’hui que nous attirons à nous, de manière presque automatique, comme un aimant, des situations et des personnes qui vont nous faire revivre ces blessures.

C’est fortement désagréable parce qu’elles viennent ouvrir la porte sur des douleurs de notre passé qui vont être profondément traumatisantes pour nous. On va se retrouver à vivre les mêmes choses, les mêmes situations, à rencontrer les mêmes personnes qui vont nous faire vivre les mêmes blessures, les mêmes souffrances, les mêmes ressentis. Et on va se demander : pourquoi moi, pourquoi cela n’arrive qu’à moi, pourquoi j’attire cela ?

On ne se rend pas compte en fait que l’on est ni maudit ni sous le joug d’un mauvais sort, mais que simplement c’est nous qui attirons à nous des personnes et des situations qui vont nous aider à venir guérir ces blessures. Parce que oui, il nous faut guérir ces blessures émotionnelles pour accéder à plus de joie, plus de paix et plus de bonheur dans notre vie. 

Comment fait-on pour guérir nos blessures ? Il y a trois étapes. La première, c’est d’en prendre conscience. On ne peut pas changer quelque chose que l’on ne voit pas. Cela paraît évident, pourtant beaucoup de personnes ne sont pas conscientes d’avoir des blessures. Ces blessures, comment se manifestent-elles dans notre vie ? Elles se manifestent à travers nos émotions. 

Les clefs de votre passéIl y a une émotion qui revient régulièrement dans votre vie et qui est disproportionnée par rapport à ce que vous vivez. Cela peut être de la tristesse et d’être régulièrement dans un état mélancolique. Cela peut être de la colère et vous vous voyez réagir assez violemment ou brutalement, en tout cas de manière disproportionnée, à certaines situations.

Cela peut être des angoisses. Vous avez régulièrement peur ou êtes angoissé par rapport aux situations, par rapport à la vie. Il y a une émotion dans votre vie qui domine, qui est justement une émotion du passé qui vient vous dire qu’en fait il y a une blessure et surtout un besoin en vous qui n’est pas comblé. La première étape, c’est de prendre conscience que vous avez une blessure. 

La deuxième étape, c’est d’écouter ces émotions quand elles se présentent. Écouter ces émotions, c’est juste les accueillir sans les juger. Souvent quand ces émotions nous traversent, on essaye de les faire disparaître par tous les moyens et on a trouvé plein de stratagèmes pour cela. On va se jeter sur une bouteille d’alcool, sur des cigarettes, sur sa carte bleue, sur du chocolat. Ou alors on va s’occuper. On va se jeter dans le travail. On va se jeter dans une tâche… On va essayer de faire taire ces émotions en nous, essayer de mettre un couvercle dessus pour ne pas les ressentir, pour ne pas les regarder, pour ne pas s’y confronter. 

Or, c’est tout le contraire qu’il faut faire. Il faut venir observer ce qui se passe en nous. Observer, c’est ne pas juger, c’est juste regarder, ressentir vraiment. Une fois que cette émotion aura été pleinement accueillie, vous allez voir qu’elle va se dissoudre beaucoup plus facilement qu’en essayant de la faire partir au plus vite. Cela, c’est la première chose. Et la deuxième chose, c’est qu’elle va revenir avec beaucoup moins de récurrences, avec beaucoup moins d’intensité après. 

Si vous avez mis un couvercle sur vos émotions depuis de longues années, cela ne va pas s’arrêter la première fois que vous allez faire cet exercice. Mais à force de répétition, à force d’être à l’écoute de vous-même, vous allez pouvoir constater que ce sera plus léger, que ce sera plus facile pour vous et que ces émotions, vous allez apprendre à mieux les connaître et à mieux les anticiper. 

La troisième chose à faire, c’est de détecter quel besoin n’est pas comblé en vous. Parce que si cette émotion vient, ce n’est pas pour vous embêter, ce n’est pas pour vous faire vivre ou passer un mauvais moment, c’est simplement parce qu’elles sont porteuses d’un message. Une émotion vient dire quelque chose, vient vous renseigner sur votre état d’être, donc sur les besoins qui sont fondamentaux et que vous devez combler. 

Ce sont souvent des choses que vous attendez que les autres vous donnent, mais que vous ne vous donnez pas. Donc, soyez à l’écoute de vos besoins, soyez à l’écoute de vous-même, c’est la meilleure manière de guérir vos blessures émotionnelles. 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.