Comment gérer les conflits

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Comment s’y prendre  pour gérer les conflits ? Vous n’aimez pas ça ou bien vous réagissez au quart de tour dès qu’il y a quelque chose qui vous contrarie et vous aimeriez aborder les crises et les conflits avec beaucoup plus de légèreté et plus de distance. Je vais vous donner 3 clefs dans cette vidéo qui, je l’espère, va vous aider à prendre de la distance et avoir un autre comportement face aux conflits.

Première clef : La première chose à savoir, là tout de suite, c’est que les conflits sont inévitables ; en disant cela, je m’adresse à ceux qui n’aime pas et de veulent absolument pas entrer en conflit. C’est inévitable ! Que ce soit avec vos enfants, vos partenaires, dans le milieu professionnel ; et même avec vos amis, si vous passez beaucoup de temps avec eux, ils peuvent vous dire quelque chose qui vous blesse ou qui vous contrarie.

Les conflits sont donc inévitables, on ne peut pas les contourner ; chercher à éviter le conflit revient à dire que l’on cherche à éviter d’être dans une société qui est tout à fait normale et dans laquelle il existe.

Les clefs de votre passé

Deuxième clef : Ce qui compte, ce n’est pas le conflit en lui-même, mais la manière dont vous allez interagir et réagir par rapport à ce qu’il produit. Ce qui vous fait réagir en fait, c’est que vous prenez les conflits comme quelque chose de personnel. Je m’explique ; quand quelqu’un vous agresse, parce que par exemple vous lui avez fait une queue de poisson, ou qu’une caissière vous agresse parce qu’elle est de mauvaise humeur, qu’elle a eu une sale journée, alors, vous le prenez pour vous. Si une personne nous agresse, on pense que c’est nous qui sommes agressés, alors, en effet, c’est bien vous qui l’êtes, ce n’est pas la voisine, ni le meuble qui est à côté, c’est en effet à vous que l’on s’en prend, mais ce n’est pas contre vous.

Vous vous trouvez juste là, sur le chemin de la personne qui a besoin d’évacuer sa frustration. Lorsque vous êtes dans un conflit, vous n’êtes jamais responsable du conflit. Quelqu’un qui est en colère se met en colère, non pas que vous l’ayez mise en colère, même si vous l’avez bien titillée, mais parce qu’elle a fait le choix de la colère. Nous ne sommes jamais responsables de l’émotionnel de quelqu’un d’autre, quand bien même on l’aurait provoqué, car, l’autre est libre de ne pas se laisser provoquer, il peut rester impassible et il y a des gens qui y arrivent très bien. À partir du moment où cela se produit, ce n’est pas contre vous que la personne s’énerve, c’est juste qu’elle avait besoin de décharger quelque chose et que vous vous êtes trouvé comme étant la meilleure personne pour se décharger. Soit, elle n’en avait pas d’autres soit, ça tombe sur vous parce que c’est ce qu’il y a de mieux pour elle à ce moment-là.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

-Troisième clef : Lorsqu’on a compris ça, que l’on accepte ce paramètre, cela permet déjà de mettre un peu de distance et de se dire que la personne est frustrée et énervée, et peut-être qu’à ce moment-là, on peut essayer de chercher pourquoi ou dire à la personne, au lieu d’entrer dans un conflit, car, le conflit n’a lieu que si l’on est deux. Si l’un s’agite tout seul dans son coin et que l’autre ne réagit pas, alors là, attention il ne s’agit pas d’être méprisant, car, mépriser revient au même, on est dans le rapport de force, si l’on regarde la personne dans les yeux et qu’on lui dit :  

-Dis donc, tu as l’air super contrariée pour que tu t’en prennes à moi comme ça, que se passe-t-il ? » La personne va sûrement vous dire :

– Oui, j’en ai assez, chaque fois que je rentre du boulot je trouve la vaisselle dans l’évier, le lave-vaisselle n’est pas vidé, la vaisselle sale s’entasse, les chaussettes trainent, les chaussures aussi, c’est le bazar partout et moi je suis épuisée !

-Si j’ai bien compris, tu es frustrée de voir tout ce bazar dans la maison et, ce que tu aimerais, c’est que ce soit rangé !

Là, la personne redescend d’un cran en disant :  

-oui, parce que c’est toujours pareil !   

-Qu’est-ce que je peux faire pour t’aider ?   

-Tu le sais bien ce qu’il faut faire pour m’aider, vider ce lave-vaisselle, ranger toutes ces chaussures, tu pourrais, toi aussi, l’avoir fait sans que je te le dise !

-Je comprends, c’est vrai que j’aurais dû le faire avant que tu me le dises, si tu veux, je vide le lave-vaisselle et je la range pendant que tu t’occupes des chaussures, ça te va ?

Et là, il n’y a plus de conflit finalement, il y a juste deux adultes qui se parlent, l’un n’entre pas dans le jeu de l’autre, parce que quelqu’un qui est en colère, son ego, parce que là il s’agit de l’ego, son ego donc, va être déterminé à entrer en conflit avec le vôtre ; d’ailleurs, si cette personne vous connait bien et que vous faites comme je viens de vous le dire, vous allez voir que son ego se dit que d’habitude vous avez réagi, qu’elle n’a pas encore trouvé où appuyer, mais que ça va venir, elle veut du conflit, or, la manière d’évacuer sa frustration, c’est de se mettre en colère et de la déverser. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand on a bien crié sur quelqu’un, que l’on s’en est bien pris à l’autre, on est apaisé, ouf ! C’est comme si toute cette colère était sortie, on se sent mieux, on retrouve son bien-être ! Mais ça, c’est un peu illusoire et injuste vis-à-vis de l’autre et puis, ça crée de la culpabilité parce que si l’on va un peu trop loin dans nos propos, on va nourrir beaucoup de culpabilité contre soi-même et se sentir ensuite un peu péteux (rire de Noémie), et pas très à l’aise parce que l’on aura conscience d’avoir été un peu trop loin. Il faut savoir aussi que lorsqu’on a ce genre de relation avec ses proches, on vient un peu ternir la relation, cela vient la souiller, la noircir et c’est dommage dans des relations d’amour avec son partenaire, avec ses enfants ou sa famille proche d’en arriver là.

J’espère sincèrement que cette vidéo vous aura permis de prendre un peu de distance et de recul par rapport aux conflits et à la manière dont il faut les gérer.

Merci de m’avoir écoutée jusqu’ici, rappelez-vous que la vie vous veut du bien et je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *