Mon enfant est plus difficile avec moi

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici

Pourquoi est-ce avec vous que votre enfant se comporte le plus difficilement, qu’il chougne tout le temps, qu’il pleure davantage qu’il refuse de coopérer, etc… ?

Si vous êtes une maman, ça vous concerne majoritairement. Si votre enfant est plus difficile avec vous, c’est parce que vous êtes la personne qui vous occupez le plus de lui au quotidien ! Votre enfant n’a rien contre vous, au contraire, vous êtes la personne avec laquelle il a l’habitude d’être lui-même, avec laquelle il se dit qu’il a le droit de décharger ses trop-pleins émotionnels.

Cela peut être avec le papa aussi, et  c’est peut-être parce que le papa est plus présent que la maman, dans ce cas-là, ça va s’inverser. Cela n’a donc rien à voir avec le fait d’être une femme ou non.

Les clefs de votre passé

Souvent les papas quand ils rentrent le soir du travail, pour eux, c’est facile ; « va te mettre en pyjama », l’enfant se met en pyjama alors que vous, vous avez essayé je ne sais combien de fois, et le papa peut dire : « tu vois, c’est toi, tu lui passes tous ses caprices, tu ne sais pas y faire, etc… » Pipeau les papas ! Ce n’est pas parce que votre épouse ne sait pas gérer les enfants, n’est pas assez autoritaire, ou ne sait pas y faire, ce n’est pas ça du tout ! C’est simplement que vous, vous avez juste le beau rôle, c’est-à-dire celui qui, lorsqu’ il arrive, les enfants ne le voyant pas souvent ne lui font pas vivre les mêmes choses et c’est tout !

Votre enfant vit des émotions dans sa journée, si en plus il est gardé en dehors de la maison, c’est encore plus évident, c’est-à-dire qu’à la crèche il a des petits camarades qui lui ont piqué ses jouets, qui lui ont dit des choses pas très sympas, des portes ont claqué, là je parle pour les tous petits, qu’il n’a pas pu bien dormir parce qu’ils dorment tous ensemble dans un dortoir avec plein d’autres enfants, il y en avait un qui n’arrêtait pas de pleurer. Maman m’a manqué, j’aurais voulu les bras de ma maman et elle n’était pas là, j’étais triste dans la journée voilà, j’en passe et des meilleures. L’enfant va contenir encore et encore, et quand il va être avec vous, il va se sentir le droit, se sentir au bon endroit pour laisser aller ses émotions, et ce qu’attend votre enfant, c’est juste que vous lui ouvriez vos bras, que vous le preniez contre vous et le rassuriez. C’est tout ce qu’il attend de vous, être rassuré ! Vos bras, un ton de voix doux pour l’apaiser pour lui dire : « tu as dû avoir une mauvaise journée, je sens que tu es très triste, très frustré, ou très en colère, ou très fatigué », votre enfant a besoin qu’on mette des mots sur  ce qu’il ressent. Il a besoin d’être entendu, tout comme vous après une sale journée de travail, vous rentrez, vous avez raté votre train, au bureau ça s’est mal passé, votre collant a filé, et ainsi de suite. Vous arrivez à la maison, et là, vous avez besoin de décharger ce trop-plein émotionnel.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »

La plupart des parents savent faire ça et pour qui c’est facile de voir que leur enfant n’est pas bien et lui ouvrir ses bras et il y a d’autres parents pour qui c’est plus compliqué. Ces parents pour qui c’est plus compliqué sont souvent des personnes qui ont eu elles-mêmes des parents qui ne savaient pas accueillir leurs émotions. Pour ces parents-là, il sera plus difficile d’être dans l’accueil des émotions de leurs enfants parce que ce n’est pas comme ça qu’ils ont été élevés et que l’on garde des traces de la manière dont nos parents fonctionnaient ; on fonctionne en neurones-miroirs avec nos enfants, et quand ils reproduisent un comportement qui ne plaisait pas à nos parents, on a tendance à adopter la même posture et les mêmes comportements.

Maintenant que vous savez ça, essayez la prochaine fois que votre enfant a un comportement qui vous énerve un peu, d’accueillir ses émotions, de le prendre dans vos bras, de le sécuriser, de le rassurer, et vous allez constater que cela va beaucoup changer au niveau de la relation, déjà pour vous, car, vous n’allez plus vous dire que c’est parce que vous ne savez pas y faire et que vous n’êtes pas une bonne maman, ou un bon papa, mais tout simplement que votre enfant se sent en sécurité avec vous et qu’il décharge et que ça lui fait du bien.

Essayez cette méthode et revenez me dire dans les commentaires si elle a fonctionné et ce que vous en pensez.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *