Comment éduquer un enfant à fort caractère ?

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Souvent, quand on a un enfant qui a un caractère très affirmé, on a tendance, en tant que parents, à souligner tout ce qui nous agace chez lui, on ne le fait pas exprès, nos parents faisaient comme ça avec nous, mais cela ne va pas faire avancer le schmilblick, cela ne va pas changer la personnalité de votre enfant. Alors, au lieu de vous dire qu’il a du caractère, qu’il est trop négociateur, trop virulent, qu’il s’affirme avec trop de force, qu’il s’oppose trop fortement, essayez de voir les qualités qu’il y a derrière ce que vous voyez  aujourd’hui comme des défauts. En fait, ce que vous voyez comme des défauts, c’est juste parce que cela vient vous bousculer en tant que parents, et il est vrai que ce n’est pas facile d’avoir un enfant qui dit tout le temps non, qui résiste, qui s’oppose ; en effet, ce n’est pas facile ce type d’enfant avec un caractère très affirmé, mais, essayez de penser  à sa vie d’adulte, pensez à plus tard ; quels vont être ses atouts par rapport à sa personnalité d’aujourd’hui ! Valorisez ça chez votre enfant et dites-vous qu’il ne se laissera pas faire, que cela lui permettra d’être un bon négociateur, pour son salaire par exemple, pour demander des congés. Si vous saviez le nombre d’adultes, vous en faites peut-être partie d’ailleurs, qui n’osent pas s’affirmer parce qu’ils ont peur du regard des autres, parce qu’ils ont peur d’essuyer un refus, d’être mal perçus. Un enfant qui a du caractère, c’est un enfant qui s’affirme or, l’affirmation de soi fait partie de l’estime de soi et c’est une grande qualité qui est plutôt à développer, même si ce n’est pas facile ! 

Ce n’est pas parce que vous allez valoriser les qualités de votre enfant en disant : « je vois que tu ne t’arrêtes pas à la règle que j’ai établie, c’est bien, tu as envie d’avoir plus et c’est génial que tu veuilles avoir plus…. » À ce moment-là, voyez-le en train de négocier son salaire parce qu’il estime mériter plus, auprès son patron, c’est donc bien qu’il négocie, maintenant, cela ne veut pas dire qu’il faut bouger vos règles si vous les estimez justes et cohérentes et en accord avec vos valeurs. Vous pouvez valoriser ses qualités, tout en lui faisant respecter vos règles et votre point de vue. Votre enfant aura plus envie d’écouter votre point de vue si vous avez écouté le sien. Quand il demande, quand il négocie, qu’il s’oppose avec force, cherchez à comprendre pourquoi, ce qui le motive, ce qui fait que, et après,  une fois que vous l’avez écouté, expliquez pourquoi, pour vous, ce n’est pas comme ça que cela va se passer. Du coup, l’enfant va comprendre que ses qualités de négociateur sont formidables, mais que ce n’est pas pour ça qu’il faut s’exonérer de la vie des autres personnes ; là, on inculque à son enfant une règle de respect qui est fondamentale ; « ok, tu as ton point de vue, tu veux plus, j’entends ta demande, j’entends le fait que tu souhaites avoir davantage, je trouve ça bien, en revanche, voilà pourquoi ça n’est pas possible, et je te demande d’entendre à ton tour, mon point de vue.

Surtout, dites-vous bien que le fort caractère de votre enfant est un gros atout dans la vie. Si je vous parle de Gustave Flaubert, Madame Bovary, ça vous parle, je pense,  cet écrivain français célèbre ? Thomas Edison, J.F. Kennedy président des États-Unis, ou encore Winston Churchill et que je vous dis que ces gens-là étaient des trublions ; Gustave Flaubert a été renvoyé de son collège, on a dit aux parents de Thomas Edison qu’il n’arriverait à rien, etc…etc….Pourtant, vous le voyez, ces caractères affirmés, bien trempés, ont fait d’eux les hommes qu’ils sont devenus plus tard ! 

Ne vous arrêtez pas aux comportements de votre enfant ici et maintenant alors qu’il a 4, 6 ou 8 ans, mais dites-vous que c’est un grand atout, je reviens à la charge avec ça, et pour plus tard, ce sera une force qu’il aura en lui et qui va lui servir tout au long de sa vie.

Alors, il est vrai que pour l’instant cela vous donne beaucoup de fil à retordre, que ce n’est pas facile, que ça va vous demander encore plus de patience, encore plus de négociations et c’est vrai que lorsqu’on a terminé sa journée de travail, devoir négocier avec un enfant de 8 ans, c’est épuisant ! C’est vrai qu’il est moins facile que d’avoir un enfant à qui l’on explique une fois ou deux et qui a compris la règle et la suit à la lettre. Les enfants sont différents, les parents sont différents, chaque enfant est différent si vous en avez plusieurs, vous pouvez remarquer les singularités de chacun, c’est comme ça ; dites-vous simplement, pour vous consoler, que toutes ces célébrités que je vous aie citées, et il y en a encore plein d’autres, étaient des enfants perturbateurs qui ont donné beaucoup de fil à retordre à leurs parents, et pourtant, leur destin a été exceptionnel et je pense que les parents en ont tiré une grande fierté ; soyez donc fier des qualités de votre enfant, ne les brimez surtout pas, n’essayez pas d’anéantir ça en lui, parce qu’il peut, à force se soumettre et complètement inhiber ce talent, cette appétence , la perdre alors qu’elle pourrait être une grande aide et une grande force pour lui plus tard.

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »