Ce que cachent les comportements de nos enfants

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Je vous retrouve aujourd’hui dans cette vidéo pour parler des colères, des cris des enfants et des comportements que l’on n’arrive pas toujours à comprendre et sur lesquels on pose des jugements comme : des caprices, il me cherche, il le fait exprès, il cherche à me manipuler, c’est un enfant trop gâté, trop jaloux, trop timide, bref, on pose des jugements.

Je vais faire toute une série de vidéos sur ce thème, et aujourd’hui, nous allons voir un premier secret de ce qu’il se cache derrière le comportement de nos enfants.

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que votre enfant a des besoins ; de sommeil, de manger, d’être couvert, d’être propre et ainsi de suite. Toutefois, il a aussi des besoins psychologiques, des besoins d’amour, de beaucoup d’amour ! Plus ils sont petits, plus ils sont en demande d’amour, de reconnaissance également, d’attention, d’exploration, d’affirmation de soi, etc….

Oui, nos enfants ont des besoins, nous aussi d’ailleurs, et comme souvent nous ne savons pas que nous nous en avons et l’on ne sait pas comment y répondre, favorablement, cela a pour conséquence que face aux débordements de nos enfants, on a tendance à poser des jugements, à étiqueter leurs comportements comme étant : déviants, mal à propos, etc….

Il est vrai que du point de vue d’un adulte, se rouler par terre parce que l’on a refusé de donner un bonbon à un enfant, hurler parce qu’on lui a ouvert son yaourt et qu’il voulait le faire tout seul, refuser devant la porte de mettre ses chaussures parce qu’on a commencé à lui mettre son bonnet alors qu’il voulait le faire lui-même, bref, vous connaissez je pense toutes ces situations du quotidien pour lesquelles nous avons tout un tas d’étiquettes que nous collons sur nos enfants lorsque nous n’arrivons pas à expliquer ces comportements.

Les besoins, c’est vital, si vous ne donnez pas à manger à votre enfant, eh bien, il va mourir et c’est valable pour vous aussi d’ailleurs si vous ne vous alimentez pas durant plusieurs jours.

Les besoins psychologiques sont tout aussi fondamentaux que les besoins corporels.

Vous avez pu remarquer qu’un enfant, lorsque ses besoins ne sont pas comblés, il va vous signifier que cela ne va pas en hurlant par exemple quand il a faim, quand il est sale, quand il a trop chaud ou trop froid. En grandissant, votre enfant va faire la même chose, s’il a faim, il va être très agité, voire même en colère, ou le rendre ultra-sensible, ce qui peut déclencher des crises pour peu de choses, j’ai envie de dire.

En réalité, ce qu’il se passe, c’est que comme ce besoin-là n’est pas comblé, votre enfant souffre et vous montre qu’il souffre, car, il ne sait pas nécessairement identifier le besoin et il compte sur vous.

Nous, en tant qu’adultes, quand on a faim, on le sait, on sait également gérer la frustration de la faim lorsqu’on ne peut pas la combler tout de suite, mais notre enfant, lui, ne sait pas le faire, il ne sait même pas identifier ce besoin-là, en tout cas pas avant 6 ou 7 ans. Il a donc besoin d’aide, et il va avoir un comportement qui va provoquer, peut-être, notre colère à nous, parce que l’on ne va pas comprendre pourquoi tout à coup il se met à hurler, pourquoi tout à coup tout explose à la moindre étincelle, etc….La réponse à tout ça c’est que tout simplement votre enfant a un besoin qui n’est pas comblé et à charge pour vous de le détecter et partir à la recherche de ce besoin.

Alors, il y a des besoins que vous détectez rapidement ; si votre enfant a sommeil par exemple, s’il est fatigué et qu’il chouine tout le temps parce qu’il manque de sommeil, vous savez quand il a faim et qu’il commence à s’agiter parce que l’heure du repas approche, qu’il n’a pas assez mangé au repas précédent, il y a donc certains de ses besoins que vous savez détecter facilement et cela depuis sa naissance. Toutefois, il y en a d’autres qui passent peut-être de manière moins évidente pour vous, ce sont les réservoirs psychologiques, les besoins psychologiques de vos enfants, or, il y en a un qui très souvent n’est pas assez comblé, c’est celui de « l’amour », mais aussi de « l’attention » ; un enfant a énormément besoin d’attention et d’amour ! Cela ne veut pas dire qu’il faut passer  tout son temps avec lui et lui être complètement dédié.

En revanche, aujourd’hui dans nos vies à 100 à l’heure, que l’on soit maman ou papa, les papas rentrent souvent plus tard, passent très peu de temps avec leurs enfants, quand ce sont les mamans, qui rentrent peut-être plus tôt, mais dont la liste des choses à faire est très longue, repas, lessives, devoirs, etc….En fait, on fait plein de choses pour eux, cuisiner, ranger, nettoyer, repasser, accompagner les devoirs, le bain et ainsi de suite, mais, ce ne sont pas des choses que nous faisons avec eux, dédiées à eux, or, 10 minutes par jour suffisent pour remplir le réservoir d’amour et d’attentions de notre enfant !

Il faut savoir que lorsqu’un enfant ne reçoit pas d’attentions positives, il va en chercher à tout prix, y compris négatives, et c’est aussi ce qui explique que parfois, il vous suit partout, il fait du bruit, il n’écoute pas, selon vos critères, il vous cherche ; quand vous vous dites ça, essayez de voir que votre enfant a juste besoin d’amour et d’attention et, comment donne-t-on de l’amour à un enfant ? C’est en lui donnant du temps et de l’amour !

C’est pourquoi je vous conseille de consacrer 10 minutes de votre temps à votre enfant, tous les jours. 10 minutes, mais, que pour lui ; si vous avez plusieurs enfants, si vous en avez trois, cela fait 3 fois 10 minutes ! Raccourcissez un peu si c’est trop, passez 7 minutes avec chacun, mais faites-le car, c’est important parce que de toute façon, ce temps-là, vous allez le perdre, soit en conflits entre frères et sœurs qu’il va falloir arbitrer, vous allez le perdre parce que votre enfant va vous distraire et ne pas vous laisser faire ce que vous avez prévu de faire, etc….Remplissez donc ses réservoirs et dites-vous que c’est comme une voiture, si elle n’a pas d’essence, elle n’avance pas, si elle est mal entretenue, elle va vous causer des soucis ; votre enfant, il a des besoins et ces besoins, c’est à vous de les combler, de remplir ses réservoirs pour qu’il soit plus serein, plus agréable, et que  la sérénité puisse être plus évidente au sein de la famille.

J’espère que vous allez mettre cette vidéo en pratique, que vous allez l’appliquer, suivre ces conseils, et surtout, si vous le faites, venez me dire dans les commentaires ce que cela aura donné, dites-moi ce que vous vivez, vous aussi, avec vos enfants au quotidien, quels sont les points de tension que vous rencontrez régulièrement, cela me permettra de vous faire des vidéos pour y répondre, par exemple.

En attendant, si vous voulez avoir la suite, nous avons vu aujourd’hui le premier élément, il y en a 4 autres qui arrivent, pour cela, abonnez-vous à la chaine, cliquez bien la cloche afin d’être avisé des prochaines parutions, en complément, si vous avez aimé cette vidéo, vous allez adorer recevoir mes e-mails, régulièrement et directement dans votre boîte mail préférée, pour cela, téléchargez gratuitement mon e-book, inscrivez-vous et cela se fera automatiquement.

Je vous dis à très bientôt et, n’oubliez pas : « il n’y a pas de parents parfaits, il n’y a que des parents qui font de leur mieux !

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »