Ce que cachent les comportements de nos enfants 2

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Alors, nous allons continuer dans cette série de vidéos, la deuxième aujourd’hui, pour parler de ce que cachent les crises et les colères de nos enfants.

Nous avons vu, dans la première vidéo, qu’ils avaient comme des réservoirs, si vous ne l’avez pas vue, je vous invite à le faire, mais ce n’est pas grave si vous les voyez dans le désordre ; il y a une série de 5 vidéos, sur le sujet.

Dans la vidéo précédente donc, nous avons vu que vos enfants avaient des réservoirs et que quand ces réservoirs étaient vides, cela pouvait provoquer des crises, du style, se rouler par terre, des choses qui démarrent comme ça au quart de tour, sans raison apparente et de manière disproportionnée.

Nous continuons aujourd’hui, il faut savoir que le cerveau de votre enfant et le vôtre, ce n’est pas du tout le même, le sien est en construction ! De ce fait, son cerveau gauche étant très immature, il n’a pas la capacité de gérer le stress comme nous, nous pouvons le faire, même si pour nous, c’est déjà compliqué lorsqu’on est soumis à une forte tension, notre enfant, lui, pour des petites choses, son cerveau est vite envahi de stress qu’il ne sait pas gérer, il est donc comme une sorte de cocottes minute ou une bombe à retardement, c’est-à-dire qu’il va accumuler comme ça, au cours de la journée, beaucoup de choses, soit parce qu’il va être sur-stimulé, par exemple, au supermarché, les lumières, tous ces objets, toutes ces couleurs, le monde, à l’école aussi où l’on exige qu’il se tienne bien, qu’il soit assis, les portes qui claquent, se faire un peu gronder, être malmené par les camarades ; il va accumuler comme ça du stress, et il est comme une cocotte-minute, à un moment vous allez lui refuser un bonbon, et ça va partir en cacahuètes, vous n’allez pas comprendre pourquoi tout d’un coup il se met dans cet état-là !  Dites-vous tout simplement que votre enfant est en train de « décharger » ! Et ça, c’est fondamental, très important. Décharger ses émotions permet d’avoir une gestion saine de nos émotions. Nous, en tant qu’adulte, ce n’est pas comme ça que l’on nous a appris à le faire, on nous a appris que lorsque nous avions des émotions comme, de colère, de peur, de jalousie de tristesse ou autres, il ne fallait pas s’écouter, mettre un couvercle dessus, penser à autre chose, se distraire et que ça allait passer tout seul ! Ben non ! Ce n’est pas comme ça que ça se passe, les émotions ont besoin d’être déchargées, et, concernant votre enfant, c’est sa manière à lui de décharger en se roulant par terre, c’est décharger sa colère et, ce qu’il attend, c’est que vous l’accompagniez dans cette difficile gestion pour lui.

En réalité, ces crises qu’il fait, sont la conséquence de quelque chose qui s’est passé à un autre moment, et ce n’est pas du tout le fait que vous disiez non pour un bonbon ou que vous épluchiez sa banane alors qu’il ne voulait pas, etc…

Quelle est la solution ? C’est d’anticiper ! Il y a des endroits où, vous le savez, si vous l’emmenez, ça va être le bazar ; le supermarché par exemple, le restaurant, faire la queue quelque part, quoi qu’il en soit, réfléchissez, il y a des endroits où vous êtes quasiment sûr que cela va exploser et déclencher une crise, c’est pourquoi, anticipez !

Si vous devez emmener votre enfant dans un endroit qui va générer beaucoup de stress pour lui, comme le supermarché, donnez-lui du travail, un objectif au lieu de concentrer 100 % de son attention sur tout ce qui est autour de lui, et qui le sur-stimule, votre enfant va être occupé par quelque chose, une petite liste de courses par exemple, et lui dire : « moi, je vais chercher ça, toi, tu vas chercher ça », ou bien : « pousse le chariot pendant que je vais là, est-ce que tu peux me choisir de jolies tomates » ; donnez-lui du travail, des tâches à faire, et vous verrez que cela se passera beaucoup plus sereinement !

Si vous avez trouvé que cette vidéo était utile, n’oubliez pas de mettre un petit pouce, ça fait toujours plaisir, partagez-la, cela pourra m’inciter à aider encore plus de gens ; si vous testez mes conseils, venez me dire dans les commentaires comment ça s’est passé pour vous, venez me dire et me raconter comment vous, vous gérez tout ça, cela m’intéresse de le savoir, abonnez-vous pour avoir la suite de cette série de vidéos, cliquez bien la cloche pour être avisé, téléchargez mon e-book si vous en avez envie et je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo et, en attendant, rappelez-vous : « il n’y a pas de parents parfaits, il n’y a que des parents qui font de leur mieux » !

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »