Ce que cachent les comportements de nos enfants 5

Pour vous abonner à ma chaîne Youtube, cliquez ici


Je vous retrouve aujourd’hui, pour la dernière vidéo de la série : « ce que cachent les colères, les crises, les « caprices », je mets bien entre guillemets parce que personnellement, je pense que les enfants ne font pas de caprices et c’est ce que je tente de vous démontrer au travers de ces vidéos, c’est que ce sont des comportements que l’on n’arrive pas à expliquer et sur lesquels on pose, très souvent, des étiquettes. Pour résumer :

-Première vidéo : nous avons vu les besoins des enfants

-Seconde vidéo : nous avons vu comment fonctionnait le stress chez les enfants et ce que cela pouvait provoquer 

-Troisième vidéo : nous avons vu à quel point cela pouvait être une torture pour votre enfant de rester tranquille et qu’il ne le faisait pas exprès

-Quatrième vidéo : nous avons vu comment fonctionnait le cerveau, des adultes comme des enfants d’ailleurs, et pourquoi vous aviez l’impression parfois quand vous leur demandiez quelque chose, qu’ils faisaient exactement le contraire.

Allez voir ces vidéos si vous voulez en savoir plus.

Aujourd’hui, une dernière vidéo de cette série « ce que cachent les colères », nous allons parler de quelque chose qui vous arrive, j’en suis sûre, très, très, souvent.

Il y a des situations où tout se passe super bien, par exemple mettre au lit votre enfant tous les soirs, ça coule tout seul, c’est génial ! Tout d’abord, il se brosse les dents, on met le pyjama, vous lui lisez ensuite une histoire, vous faites un gros câlin, vous mettez la petite veilleuse, vous quittez la chambre et ça se passe bien ! Il faut revenir parfois une fois ou deux, mais en général, cela se passe bien. Le matin, il part à l’école, on met le bonnet, les chaussures, le manteau et tout se passe bien. Puis un jour, patatras, vous ne savez pas pourquoi, vous lui mettez son bonnet, et votre enfant part en cacahuète, il se roule par terre, il est énervé et vous ne comprenez pas ce qui se passe.

Alors, on rembobine ! Ce qui se passe en fait, et c’est très vrai de 6 mois à 2 ou 3 ans, pour les parents qui ont des enfants dans ces tranches d’âge là, c’est quelque chose qui arrive très souvent et que j’ai pu constater avec mes enfants. L’explication, c’est que vos enfants sont très, très, très, attachés aux rituels ; c’est très important pour eux, alors que pour nous, lui mettre le bonnet avant de mettre les chaussures ou le manteau avant les gants, cela n’a aucune importance, oui, pour nous ! Pour votre enfant, c’est fondamental, c’est quelque chose comme un socle sur lequel il se rattache ; ces rituels, pour lui, c’est rassurant, on l’a vu dans les besoins de la première vidéo, cela répond à un besoin de sécurité. C’est un besoin très important chez les adultes, mais aussi chez les enfants. Votre enfant se retrouve comme en insécurité quand cela ne se déroule pas comme il a l’habitude. D’ailleurs, certains parents vont avoir tout à coup des problèmes de sommeil avec un enfant qui dormait très bien jusqu’à présent et qui tout à coup, après 6 mois, ou 1 an, va commencer à refuser d’aller se coucher, à avoir des troubles du sommeil, or, c’est souvent lié au fait que le rituel n’a pas été respecté ; soit parce que les parents se sont dit qu’il était grand maintenant, que ce n’était plus la peine de lui lire une histoire, ou bien qu’ils le font veiller plus tard, etc….Ça casse ce rythme, cette routine, et votre enfant peut faire des crises très, très, violentes justement parce que vous n’avez pas respecté ce rituel. 

Casser ces rituels vous expose à avoir à faire face aux crises de vos enfants.

La solution, c’est de respecter ça et de lui accorder la valeur que cela a pour lui. De vraiment comprendre que c’est important pour lui, mais vraiment important, et que c’est pour ça qu’il ne gère pas son stress quand ça ne s’est pas déroulé comme il l’avait imaginé, parce que ça l’insécurise, en fait. Mettez-vous à sa place, soyez en empathie, afin de comprendre à quel point cela peut être violent pour lui.

Quand vous instaurez un rituel, tenez-vous-en à ce rituel. Vous allez me dire : « oui, mais parfois, les conditions ne le permettent pas », oui, vous rentrez de vacances, vous arrivez à la maison à 23 h, vous n’allez pas suivre le rituel du coucher comme il se doit, parfois quand on est en vacances, on peut sortir au restaurant et casser des codes comme ça ; dans ces cas-là, je vais vous conseiller à nouveau d’anticiper, d’en parler avec votre enfant, de lui expliquer pourquoi ce soir, cela va se passer autrement ; plus vous l’aurez préparé psychologiquement à ce qu’il va se passer, plus ce sera facile pour lui de l’accepter ; cela ne veut pas dire pour autant que cela va marcher, mais, comme tous les conseils que je vous donne sur cette chaine, tous les enfants sont différents, tous les parents sont différents et, cela ne dépend pas que de vous et que de l’enfant, il y a tellement d’autres choses qui viennent interférer quand on s’occupe d’élever un enfant ; éduquer un enfant est vraiment l’une des choses les plus difficiles en soi, parce qu’il n’y a pas de mode d’emploi, parce qu’il n’y a pas de règles magiques, parce ce que ce qui marche aujourd’hui, ne marchera pas demain, parce que ce qui marche pour l’un ne marchera pas pour un autre, surtout, armez-vous de patience, je ne peux pas vous dire mieux, quand on est parent, il faut vraiment avoir beaucoup de patience parce que, cela vient nous pousser nous-mêmes dans nos propres retranchements, mais bon, j’ai fait plein de vidéos sur comment gérer soi-même ses émotions, son calme, sa sérénité, vous les retrouverez facilement sur ma chaine Youtube, abonnez-vous d’ailleurs, cela vous permettra aussi d’être avisé de toutes mes prochaines publications, en tout cas si vous les appréciez.

Nous sommes arrivés à la fin de cette série de vidéos, merci de m’avoir écoutée jusqu’ici, si vous l’avez aimée, partagez-la, ainsi je vais pouvoir aider d’autres parents à gérer ces situations du quotidien pour lesquelles nous n’avons pas de mode d’emploi, un enfant ce n’est pas livré avec un mode d’emploi et c’est souvent un parcours du combattant pour les papas et les mamans de savoir s’y retrouver au milieu de tout ça, sans carte et sans boussole !

 J’ai adoré faire cette série pour vous, si vous avez des idées, mettez-les en commentaires, si vous testez mes idées, mettez-moi en commentaires les résultats que vous avez obtenus, mettez ce que vous voulez en commentaires aussi, je lis tout et ça me fait plaisir de vous répondre et, je vous retrouve très bientôt dans une prochaine vidéo et, en attendant, n’oubliez pas : « il n’y a pas de parents parfaits, il n’y a que des parents qui font de leur mieux » !

Rejoignez vous aussi les milliers d’abonnés à ma newsletter et recevez en cadeau mon livre « 5 clefs pour transformer votre vie »